12/10/2009

La PSP Go marque-t-elle la fin de la PSP ?


La nouvelle PSP Go

La rentrée aura été très animée pour Sony qui s’est attelé à deux importantes missions : relooker sa fameuse PS3 et lancer, parallèlement à sa PSP, une nouvelle console portable baptisée PSP Go ! Encore plus Mini et donc encore plus portable, cette PSP Go est pleinement dans le coup avec son système d’écran coulissant rappelant notamment les cellulaires Samsung qui continuent de faire un tabac aujourd’hui chez les consommateurs de nouvelles technologies accessibles. Même si la "Go" ne s’inscrit pas, pour le moment, comme la remplaçante avérée de la PSP, il est difficile de résister à l’envie de comparer ces deux consoles portables de la même maison nippone.

40% plus fine et plus légère que la PSP, la "Go" doit toutefois sacrifier certains points pour véritablement jouer sur sa ligne jalousement serrée. Premièrement, l’écran de ce nouveau produit est plus petit que la PSP (on passe de 4.3 pouces à 3.8). Deuxièmement, l’utilisation des disques UMD, propulsés sur le devant de la scène médiatique avec l’intronisation de la PSP - il y a déjà maintenant quelques années ! -, n’a pas été reconduite. A l’époque, en 2004, Sony voulait faire coup double : proposer une console ludique exploitant le loisir au sens large du terme et, par la même occasion, révolutionner l’industrie des supports multimédia en inondant le marché d’UMD ou, si vous préférez, d’"Universal Media Disc"…

L’opération n’a finalement pas été réussie sur tous les tableaux. Si la PSP a fait la joie de nombreux Gamers à travers le monde, l’UMD, en tant que support de stockage miniaturisé, n’a jamais pu réitérer l’extraordinaire percée du DVD. Sony a peut-être (???) médité sur cet échec en n’équipant pas sa PSP Go d’un lecteur UMD ? … Cette décision pose toutefois deux questions : premièrement, comment peut-on jouer alors avec une PSP Go et, deuxièmement, y’a-t-il encore un avenir pour la PSP original ?

Propulsée par 16 Go de mémoire vive, la PSP Go dispose de surcroît d’un espace réservé aux cartes Memory Stick, permettant ainsi à la console d’étendre ses capacités de stockage. C’est bien vu mais nécessaire étant donné que Sony, avec cette PSP Go, mise essentiellement sur le téléchargement en ligne à partir du PS Network - ceci explique sans doute, en partie, les nombreuses améliorations (accès, disponibilité, interface) réalisées autour de cette plateforme de téléchargement ! -.

Une série de jeux, nouvelle génération, vont donc être directement disponible en téléchargement sur le "Network". Cette information répond partiellement à notre deuxième question : quel est l’avenir des "anciennes" PSP ? Le téléchargement de ces jeux (comme cela se faisait déjà avec les démos jouables) sera également possible à partir d’une console portable classique. Sony promet également, dans le même temps, de continuer à diffuser de nouveaux titres en UMD. La réalité d’aujourd’hui étant une nette diminution du prix de ces "minidisques", on peut espérer que la PSP "classique" a encore de beaux jours devant elle...

C’est un souhait que Sony ne doit pas perdre de vue à partir du moment où le remplacement pur et simple des PSP par des "Go" entraînerait la mise à la poubelle de cinq années de production de jeux et de films en UMD (Serait-ce une pensée illusoire ?) ! Reste que la nouvelle bête a un prix coquet : 250 euros contre 169 euros pour une PSP actuelle (munie, le plus souvent, d’accessoires complémentaires !)...

La nouvelle PSP Go

18:15 Écrit par TOM dans CONSOLES, NEWS, PSP - PSP Go | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/08/2009

Assassin's Creed 2 se dévoile...


Assassin's Creed 2

C’est en incarnant l’assassin encapuchonné Ezio Auditore Da Firenze, que les joueurs pourront évoluer dans le tout nouveau "Assassin’s Creed 2", attendu sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC pour le 20 novembre de cette année. Au menu de ce nouveau jeu mariant enquête, assassinas et, bien entendu, infiltration, on devrait retrouver les éléments clés qui ont fait le succès du premier jeu développé par la branche canadienne d’"Ubisoft", une nouvelle fois sollicitée pour ce prochain titre.

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2

Rien de bien dépaysant donc dans le fonds mais toutefois quelques belles progressions d’ensemble qui devraient tenir en haleine les fans de la première heure et courtiser de nouveaux aventuriers en herbe. Parmi les gros changements par rapport au premier opus qui nous plongeait, souvenez-vous, au temps des croisades médiévales, on notera, tout d’abord, que notre assassin évoluera cette fois en pleine Renaissance italienne. Sillonnant de magnifiques villes modernes comme Florence et Venise (entre autres), Ezio, par rapport au précédent guerrier historique Altaïr, aura la faculté de nager dans l’eau mais aussi de voltiger dans les airs (Oui, fatalement, avec les inventions de Léonard de Vinci, c’est tout de suite plus facile !)…

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2

De la bouche même des concepteurs, les phases de combats (parfois trop rébarbatives dans "Assassin’s Creed", premier du nom) ont été améliorées ; il sera ainsi, par exemple, possible de désarmer un assaillant et d’utiliser son arme. A ce titre d’ailleurs, "Assassin’s Creed 2" devrait faire la part belle à un charmant petit arsenal, composé d’une trentaine d’armes, associé à quelques petites inventions pimentant la partie comme des grenades fumigènes pour mieux disparaître dans la nature, à la manière d’un Batman ! On attend avec impatience de goûter à cette nouvelle aventure dépaysante (certainement !), révolutionnaire (peut-être ?!)…

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2


► Retrouvez "Assassin's Creed 2" sur PsPower…
► Retrouvez "Assassin's Creed" sur PsPower…

10:00 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |