13/10/2009

inFAMOUS : le nouveau G.T.A électrifiant !?


inFamous

Après une atroce explosion survenue en plein cœur d’une ville américaine, la panique s’installe auprès des survivants. Craignant la propagation d’une épidémie mortellement agressive, le gouvernement place les sinistrés en quarantaine à l’intérieur des débris encore fumant de la cité ! Dans cette faune peuplée d’individus espérant le retour au calme et d’autres avides de sang et de destructions, nous les appellerons les "Faucheurs", vous incarnez Cole, un mec ordinaire qui inexplicablement a reçu de bien curieux pouvoirs suite aux radiations de l’explosion… Capable de lancer des déflagrations électriques, de contrôler des éléments inertes, de grimper aux immeubles et de voltiger dans les aires, Cole va avoir du pain sur la planche s’il veut se faire accepter par la population mais surtout s’il veut mettre un terme au règne tyrannique des Faucheurs !

inFamous

Disponible sur le Playstation Network, une intéressante démo de ce "inFamous" vous permettra d’apprécier toutes les qualités mais aussi de constater les défauts de ce titre qui laisse pourtant un souvenir assez sympa (sans plus !). Premièrement, on pourrait reprocher à ce jeu son ambiance, certes correctement apocalyptique mais servie par une palette graphique aux prédominances grisâtres et foncièrement tristounette qui rappelle en quelque sorte la morosité de "Fallout 3".

inFamous

Si la jouabilité reste par moment approximative (Cf. les séquences lorsque Cole se prend pour l’"Homme araignée" et tente d’escalader des murs et d'autres plans verticaux), les commandes sont bien pensées et permettent au joueur d’exécuter de belles figures acrobatiques tout en interagissant avec l’environnement du jeu. Divertissant, il en faut peu pour se prendre au jeu mais il demeure toutefois un petit goût amer, une sensation (parfois écoeurante) de déjà-vu. La faute certainement (en partie) à un système de progression rappelant cruellement la franchise "G.T.A." ("Grand Theft Auto") : itinérant à l’intérieur de la ville, Cole suit son "GPS" et va de mission en mission - variée - pour "casser" du Faucheur… Il ne manque plus que le vol de voiture caractérisé et on se croirait presque en plein Liberty City… Les armes étant remplacées par des décharges électriques.

inFamous

Parlons-en justement de cette faculté qu’a notre ami Cole d’expédier des ondes et des grenades surpuissantes de ses propres mains… On n’est pas nécessairement très éloigné, sur ce point, des produits "LucasArts Entertainment" avec en tête de liste des jeux comme "Fracture" et surtout le récent "Star Wars : Le Pouvoir de la Force". Déçu pour le manque de personnalité de ce "inFamous", on peut l’être certainement ; mais, paradoxalement peut-être, le titre développé par "Sucker Punch" s’en sort finalement honorablement en se présentant donc comme un Patchwork assez bien foutu où vous avez une relative possibilité de découvrir les méandres d’une ville bouclée par le gouvernement et livrée aux pires sadiques (On nage en plein John Carpenter !).

inFamous

Endossant la panoplie d’un héros muni de pouvoirs (visuellement) grisant et explosivement électrique, vous aurez la possibilité de la jouer stratégique (en adoptant une approche proche de celle de Spider-Man) pour accomplir les missions qui vous sont imposées ou de foncer dans le lard au risque de trépasser plus vite que prévu. A vous de choisir… Que le jeu commence !

inFamous

MON AVIS :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_griscoeur_gris

► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "GTA IV"
► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "Star Wars : Le Pouvoir de la force"
► Rendez-vous sur C pour Cinéma, pour tout savoir sur les films "Spider-Man"

00:46 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/10/2009

La PSP Go marque-t-elle la fin de la PSP ?


La nouvelle PSP Go

La rentrée aura été très animée pour Sony qui s’est attelé à deux importantes missions : relooker sa fameuse PS3 et lancer, parallèlement à sa PSP, une nouvelle console portable baptisée PSP Go ! Encore plus Mini et donc encore plus portable, cette PSP Go est pleinement dans le coup avec son système d’écran coulissant rappelant notamment les cellulaires Samsung qui continuent de faire un tabac aujourd’hui chez les consommateurs de nouvelles technologies accessibles. Même si la "Go" ne s’inscrit pas, pour le moment, comme la remplaçante avérée de la PSP, il est difficile de résister à l’envie de comparer ces deux consoles portables de la même maison nippone.

40% plus fine et plus légère que la PSP, la "Go" doit toutefois sacrifier certains points pour véritablement jouer sur sa ligne jalousement serrée. Premièrement, l’écran de ce nouveau produit est plus petit que la PSP (on passe de 4.3 pouces à 3.8). Deuxièmement, l’utilisation des disques UMD, propulsés sur le devant de la scène médiatique avec l’intronisation de la PSP - il y a déjà maintenant quelques années ! -, n’a pas été reconduite. A l’époque, en 2004, Sony voulait faire coup double : proposer une console ludique exploitant le loisir au sens large du terme et, par la même occasion, révolutionner l’industrie des supports multimédia en inondant le marché d’UMD ou, si vous préférez, d’"Universal Media Disc"…

L’opération n’a finalement pas été réussie sur tous les tableaux. Si la PSP a fait la joie de nombreux Gamers à travers le monde, l’UMD, en tant que support de stockage miniaturisé, n’a jamais pu réitérer l’extraordinaire percée du DVD. Sony a peut-être (???) médité sur cet échec en n’équipant pas sa PSP Go d’un lecteur UMD ? … Cette décision pose toutefois deux questions : premièrement, comment peut-on jouer alors avec une PSP Go et, deuxièmement, y’a-t-il encore un avenir pour la PSP original ?

Propulsée par 16 Go de mémoire vive, la PSP Go dispose de surcroît d’un espace réservé aux cartes Memory Stick, permettant ainsi à la console d’étendre ses capacités de stockage. C’est bien vu mais nécessaire étant donné que Sony, avec cette PSP Go, mise essentiellement sur le téléchargement en ligne à partir du PS Network - ceci explique sans doute, en partie, les nombreuses améliorations (accès, disponibilité, interface) réalisées autour de cette plateforme de téléchargement ! -.

Une série de jeux, nouvelle génération, vont donc être directement disponible en téléchargement sur le "Network". Cette information répond partiellement à notre deuxième question : quel est l’avenir des "anciennes" PSP ? Le téléchargement de ces jeux (comme cela se faisait déjà avec les démos jouables) sera également possible à partir d’une console portable classique. Sony promet également, dans le même temps, de continuer à diffuser de nouveaux titres en UMD. La réalité d’aujourd’hui étant une nette diminution du prix de ces "minidisques", on peut espérer que la PSP "classique" a encore de beaux jours devant elle...

C’est un souhait que Sony ne doit pas perdre de vue à partir du moment où le remplacement pur et simple des PSP par des "Go" entraînerait la mise à la poubelle de cinq années de production de jeux et de films en UMD (Serait-ce une pensée illusoire ?) ! Reste que la nouvelle bête a un prix coquet : 250 euros contre 169 euros pour une PSP actuelle (munie, le plus souvent, d’accessoires complémentaires !)...

La nouvelle PSP Go

18:15 Écrit par TOM dans CONSOLES, NEWS, PSP - PSP Go | Lien permanent | Commentaires (0) |