10/08/2009

Assassin's Creed 2 se dévoile...


Assassin's Creed 2

C’est en incarnant l’assassin encapuchonné Ezio Auditore Da Firenze, que les joueurs pourront évoluer dans le tout nouveau "Assassin’s Creed 2", attendu sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC pour le 20 novembre de cette année. Au menu de ce nouveau jeu mariant enquête, assassinas et, bien entendu, infiltration, on devrait retrouver les éléments clés qui ont fait le succès du premier jeu développé par la branche canadienne d’"Ubisoft", une nouvelle fois sollicitée pour ce prochain titre.

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2

Rien de bien dépaysant donc dans le fonds mais toutefois quelques belles progressions d’ensemble qui devraient tenir en haleine les fans de la première heure et courtiser de nouveaux aventuriers en herbe. Parmi les gros changements par rapport au premier opus qui nous plongeait, souvenez-vous, au temps des croisades médiévales, on notera, tout d’abord, que notre assassin évoluera cette fois en pleine Renaissance italienne. Sillonnant de magnifiques villes modernes comme Florence et Venise (entre autres), Ezio, par rapport au précédent guerrier historique Altaïr, aura la faculté de nager dans l’eau mais aussi de voltiger dans les airs (Oui, fatalement, avec les inventions de Léonard de Vinci, c’est tout de suite plus facile !)…

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2

De la bouche même des concepteurs, les phases de combats (parfois trop rébarbatives dans "Assassin’s Creed", premier du nom) ont été améliorées ; il sera ainsi, par exemple, possible de désarmer un assaillant et d’utiliser son arme. A ce titre d’ailleurs, "Assassin’s Creed 2" devrait faire la part belle à un charmant petit arsenal, composé d’une trentaine d’armes, associé à quelques petites inventions pimentant la partie comme des grenades fumigènes pour mieux disparaître dans la nature, à la manière d’un Batman ! On attend avec impatience de goûter à cette nouvelle aventure dépaysante (certainement !), révolutionnaire (peut-être ?!)…

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2


► Retrouvez "Assassin's Creed 2" sur PsPower…
► Retrouvez "Assassin's Creed" sur PsPower…

10:00 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/08/2009

SONIC : l'hérisson de SEGA est-il maudit ?


Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson

On le sait depuis le jeu "Sonic the Hedgehog" sorti en 2007 sur consoles Next Gen’, "Sega" a du pain sur la planche s’il ne veut pas saborder définitivement sa juteuse franchise qui, avec ce dernier "Hedgehog", n’a vraiment pas été à la hauteur des attendes des fans de la série. Un rendez-vous gâché donc & on comptait bien sur "Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson" pour redorer le blason de l’éternelle mascotte de la maison "Sega". Malheureusement, tout n’est pas "rose" (ou "bleu" si vous préférez) dans ce nouvel opus sorti, simultanément, sur PS3, X-Box 360 et Wii…

Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson

Dans ce nouveau jeu, Sonic va rater l’occasion d’en terminer définitivement avec son ennemi juré Eggman (alias en V.F. Robotnik)… Pire encore, notre hérisson bleu va être transformé en un abominable "hérisson-garou" et balancé sur une planète en proie à un mal ancestral et mystérieux réveillé par l’infâme Robotnik. Accompagné d’un étrange petit animal amnésique, Sonic va bien entendu aider les autochtones et tenter de les libérer de l’emprise du mal. Il est quand même gentil et serviable ce petit Hedgehog !

Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson

On commence par quoi ? La bonne ou la mauvaise nouvelle ? D’un côté, "Sonic Unleashed" avec ses décors "tout mimi, tout sucre" (comme une savoureuse crème glacée dégustée au bord de la Méditerranée), sent bon l’été, le soleil et les grandes vacances passées les doigts de pied en éventail. Dans cet atmosphère paradisiaque et ensoleillé, Sonic mène l’enquête en interrogeant des passants (c’est assez rébarbatif et commun dans le genre) avant d’enchaîner de folles poursuites à travers les rues, histoire d’effectuer des sauts périlleux, de dégommer du robot et de récolter des anneaux dorés… Ces séquences grisantes et volubiles nous rappellent incontestablement pourquoi on aime Sonic, ce hérisson qui défie la vitesse du son. Inutile de préciser que de ce côté, un "Sonic" en Haute définition, ça en met plein la vue. Seulement voilà, c’est un peu tout ce qu’on a à se mettre sous la dent !

Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson

Quand le soleil ne brille plus et que la nuit tombe, Sonic se transforme alors en hérisson-garou qui a malheureusement perdu en vitesse. Plus lourdaud et plus à même de foutre de grosses baffes à de ténébreux ennemis au look très "Zelda. Twilight Princess", Sonic perd ses bonnes vibrations et rentre inexorablement dans le rang ! Flingué par moment par une animation saccadée, ce jeu déborde d’une non-inventivité croissante et d’une originalité bien morose... Franchement, les prétentions modestes de ce titre louable conviendront surtout aux joueurs peu exigeant en la matière...

Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson

Ceux qui, par contre, "ont déjà vu du pays", préféreront certainement rallumer leurs anciennes consoles pour goûter aux ravissantes aventures originales de Sonic. Consoles Next Gen’ : 2 – Sonic : 0 ! Et le "Sonic and the Black Knight" récemment sorti sur Nintendo Wii ne va sans doute pas arranger le score !?

Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson

MON AVIS :

coeurcoeurcoeur2coeur2coeur2

09:19 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (1) |

13/06/2008

FOLKLORE, la magie au bout des doigts


Même s’il souffre de quelques lacunes, notamment une répétitivité excessive de l’action, "Folklore" reste sans doute l’une des premières belles surprises parmi les jeux de "lancement" de la "console salon" de PlayStation. Avec son histoire bien ficelée, sa galerie de monstres et de créatures fantastiques des plus alléchantes & sa bande son enivrante, ce Hit développé par "Game Republic" réalise un intéressant cocktail entre Jeu de rôles traditionnels à la "Tales of Symphonia", par exemple, et les purs Games de plate-forme.

Visuellement alléchant, "Folklore" vous invite à camper deux personnages différents qui évolueront, selon leurs spécificités, dans une aventure des plus étranges et pétillantes. Que vous optiez pour un journaliste spécialiste de l’occulte (Keats) ou pour une charmante damoiselle (Ellen) recherchant sa mère disparue, "Folklore" vous emmènera à travers le Monde des Morts peuplés des créatures les plus merveilleuses mais aussi les plus diaboliques.

N’hésitez pas à affronter le maximum d’ennemis et à capturer leurs pouvoirs. Ceux-ci vous permettront de progresser à travers plusieurs "labyrinthes" tous gardés, une fois n’est pas coutume, par de vilains Big Boss !

Utilisant assez bien les fonctionnalités de la manette de la PS3, notamment la fonction "détection des mouvements", "Folklore" soufre toutefois, comme signalé ci-dessus, d’un certain manque de renouvellement. Le principe, finalement, assez simpliste du jeu consiste à se bagarrer, se bagarrer et encore se bagarrer avec des adversaires toujours plus coriaces en répétant, bien souvent, les mêmes mouvements.

Si ce procédé se révèle assez lassant, les missions d’investigation que vous devez mener dans le monde réel restent assez simplistes. Cet aspect du jeu aurait pu être traité plus en profondeur ! Bon, maintenant, pour 40 euros (suite à une diminution du prix bienvenue), il serait peut-être dommage de ne pas goûter à l’ambiance enivrante et incomparable de ce jeu très soigné…

MON AVIS :

coeurcoeurcoeurcoeur_12coeur2

10:15 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

31/05/2008

CALL OF DUTY 4 : Modern Warfare


"Call of Duty 4" est sans doute pour l’heure, avec le Gore’rifique "Condemned 2 : Bloodshot", l’un des meilleurs "FPS" sur la PS3 !?! Après une belle lignée de Hits versant allégrement dans les Conflits mondiaux (Seconde Guerre de préférence), "COD4" s’oriente résolument vers le présent avec des missions variées, assez efficaces et, notons-le au passage, d’un niveau de difficulté variable.

Voyageant à travers le monde, vous aurez, tour à tour, la possibilité d’effectuer des sabotages en Haute Mer, de protéger des témoins de l’Europe de l’Est ou de "rentrer dans le lard" dans des contrées plus ensoleillées. Après tout, les voyages forment la jeunesse !

Energique et inventif, ce nouvel opus apparaît d’ailleurs comme un très bon titre permettant aux novices en "FPS", ou "First Person Shooter", d’effectuer un baptême du feu réussit. Jouabilité et design léché vont de pair dans ce jeu incontournable pour tous les amateurs du genre.

On reprochera toutefois à ce jeu de proposer un mode solo finalement raboté… Le mode multi-joueur rattrape, en ce sens, la mise & préfigure d’intenses parties de "chasse" ! Pour les amateurs… Mais également pour les autres.

MON AVIS :

coeurcoeurcoeurcoeur_12coeur2

19:21 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

29/05/2008

VIKING... by SEGA


Rien ne va plus chez nos amis les Vikings ! La perfide déesse Hel a décidé d’envahir Asgard et d’asservir le peuple scandinave à l’aide d’une armée de viles créatures. Heureusement la fille d’Odin, Freya, est là pour aider nos valeureux hommes du Nord. Cette dernière jette son dévolue sur Skarin, un puissant guerrier, qui reçoit la mission divine de libérer Asgard des forces du mal. N’oubliez surtout de savourer une bonne gorgée d’Hydromel avant la bataille !

Avec des jeux comme "Conan" et "Beowulf", les héros légendaires venant des contrées glaciales et rudes n’étaient pas forcement à la fête sur la PS3. "Viking : Battle for Asgard" ne change pas forcement la donne. Développé par "Creative Assembly" et édité par "Sega", ce jeu d’action n’est en effet pas très folichon.

Au diable la finesse et la (pseudo-)stratégie à déployer dans des titres comme "Assassin’s Creed", ce "Viking" se propose de tailler en pièce (au sens premier du terme) bon nombre d’ennemis répugnants et ogres en tout genre. Avec des graphismes assez convenus, des missions au plus haut point bourrin & un super viking "boulimique", "Viking : Battle for Asgard" n’a pas grand-chose à offrir si ce n’est l’occasion de se défouler à coup de hache et de glaive. Ces élans de barbarie qui raviront les fans de Gore (mesuré) sont entrecoupés de petites quêtes consistant à interroger bon nombre de personnages qui, il faut bien l’admettre, ont souvent la langue bien pendue !

Avec des scènes de combat bien sanglantes et organiques, on comprend mieux pourquoi ce titre est estampillé "18+". "Viking : Battle for Asgard" aurait pu redorer le blason des guerriers du Nord avec une animation plus lisse que chez "Beowulf" notamment, malheureusement ce titre Sega paraît, au final, nettement moins original que le jeu vidéo d’"Ubisoft" tiré du film homonyme !

MON AVIS :

coeurcoeurcoeur2coeur2coeur2

00:47 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/05/2008

GTA IV, le vilain petit canard ?


GTA IV

On l’attendait depuis des mois & elle a fini par arriver, la nouvelle "bombe" de "Rockstar Games" : "Grand Theft Auto IV". L’arrivée de ce jeu déjà incontournable sur PS3 s’est, une nouvelle fois, signalée avec un bon nombre d’articles et de reportages dans la presse insistant sur la violence gratuite proposée dans ce jeu. Rien de nouveau sous le soleil de Liberty City en fait ! La saga "Bully", du même "Rockstar", avait également eu droit à ce qu’on peut appeler - finalement - une bonne campagne publicitaire !!!

Alors ce "GTA IV", le jeu le plus immoral de la création ?Les fans de la série trouveront sans doute qu’il y a eu autour de ce jeu beaucoup de bruit pour rien. On peut toujours voler des caisses, assassiner à tout va et en toute immoralité &… C’est vrai l’aspect sexualité (explicite) est davantage développé par rapport, par exemple, aux épisodes sur PSP. Hormis cet élément non négligeable (pour certains), le Bon Dieu et la miséricorde ne font toujours pas de vieux os dans la ville du Vice.

Rien de changer donc : un jeu à réserver aux majeurs ; mais pas nécessairement plus violent qu’un "Assassin’s Creed", autre titre incontournable sur les rayons PlayStation…

16:16 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |