02/03/2010

PS3 : le Bug de l’an 2010… Beaucoup de bruit pour rien ?


Bug hyper contraignant pour les uns (les fans du téléchargement et des jeux Online), petit nid de poule sans gravité sur la route qui mène les autres Gamers au divertissement ludique, hier la PS3 a connu des difficultés de connexion au réseau PlayStation Network (PSN)… Difficultés qui n’ont finalement fait rire personne ; sauf peut-être les anti-Playstation’s ?!?

Parmi les innombrables témoignages qui ont épuisé bien des claviers sur les Chat’s et Forums mondiaux, je vous propose ma petite tranche de vie ainsi que la petite mésaventure personnelle qui est née de ce bug bissextilien… Hier, j’ai rallumé d’une certaine manière la flamme - et si j’avais su j’aurai attendu 24 heures de plus pour le faire ! - en cédant à la tentation d’acquérir une Carte PSN 20 euros dans le but d’approvisionner mon compte d’utilisateur et de télécharger les attrayantes mises à jour des fameux "Assassin’s Creed II" et "Prince of Persia" (dernier du nom)… Le hasard a voulu que ce 1er Mars 2010 soit justement le jour durant lequel il ne fallait pas connecter sa PS3 (dixit Sony).

Etant donné qu’il y avait bien quelques semaines (pour ne pas dire quelques mois) que j’avais dû me résoudre à abandonner temporairement ma console, je lance la mise à jour avant d’ouvrir mon compte et là… Au bout de 60/70 % de téléchargement, l’interface m’annonce que l’opération n’a pas abouti ! Immédiatement, je peste sur mon fournisseur d’accès Internet sans me douter que ce n’est pas lui le responsable mais bien Sony

Quelques instants plus tard, surfant au hasard du Net pour vérifier la bonne santé de ma connexion, je tombe sur un article annonçant un Bug général des premières consoles PS3 - les Fat’s ainsi honteusement nommées depuis l’arrivée des Slim’s dans les rayonnages -… Toute de suite, je me suis dit « Ouf ! » pour ma connexion et « Re-Zuuuut ! » pour ma belle machine… « Qu’est-ce que c’est que cette histoire ??? ».

Apparemment donc, hier, le système d’exploitation des PS3 « Première génération » a connu toutes les peines du monde à gérer le décompte de cette année bissextile au sein de l’horloge interne : celle-ci tentant de passer à la date du 29 février 2010 alors que nous avions déjà accédé au 1er mars ! « Bravo ! » Ce Bug entrainant un retour dans le passé (« Ils sont quand même forts chez Sony ! ») à la date du 1er janvier 2000. Mais que ce passait-il au début de l’année 2000 ? Quasiment rien si ce n’est que le service PlayStation Network n’était que dans ses premières moutures… C’est ainsi que la majorité des jeux téléchargés et des trophées durement gagnés par les Gamers sont devenus inutilisables.

Alors, finalement : « Beaucoup de bruit pour rien ? ». Pour ma part, « Oui ! »… Dire que je n’ai pas fermé l’œil de la nuit serait certainement poussif mais il est vrai qu’un certain soulagement m’a gagné, ce matin, lorsque j’ai allumé la console pour constater que le mal avait disparu et que les trophées gagnés à la sueur de mon front attendaient toujours patiemment d’être rejoints par leurs petits frères. J’espère juste maintenant, en concluant cet article, que toi de ton côté, cher lecteur, tu es également soulagé et même peut-être fier de posséder la première machine (de salon) pouvant remonter le temps (rire ironique !). J’espère, ce soir, pouvoir valider la carte PSN et goûter aux nouvelles missions périlleuses d’"Assassin’s Creed" !

12:50 Écrit par TOM dans NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (1) |

27/02/2009

GOLDEN AXE : la Belle et les Bêtes !!!


Golden Axe

Dernière survivante d’un peuple vénérant un Dieu Dragon, une guerrière va devoir terrasser l’armée des ombres pour sauver sa divinité. Pour se faire, notre héroïne devra parcourir différentes contrées inhospitalières afin de reconstituer le légendaire "Golden Axe", une hache aux pouvoirs colossaux. Autre temps, autres mœurs,… Autre technologie. De 1989 à 1993, la trilogie ludique "Golden Axe", développée par Sega, a fait les beaux jours de la "Megadrive" de Sega (Ouf ! Souvenirs, souvenirs !).

Golden Axe

Plus de dix an après l’apparition du dernier opus sur cette même console, la "Playstation Portable" de Sony ressuscitait le mythe (devenu furieusement vieillot) dans "Sega Megadrive Collection", disque UMD proposant de découvrir 27 grands classiques de la console phare de Sega... Aujourd’hui, l’ancien géant qui s’opposa, dans les années 80-90, au titan Nintendo, même s’il ne propose plus de consoles, continue à développer des jeux. Des toujours folles aventures de Sonic, l’hérisson bleu, à "Viking : Battle for Asgard", Sega vient de sortir une toute nouvelle version HD de son "Golden Axe", intitulée "Beast Rider". Impressions…

Golden Axe

Soulignons, tout d’abord, qu’au royaume des jeux sanglants, ce "Beast Rider" occupe une place de choix. La présence de monstres hideux et pervers, rehaussée par un flot continu d’hémoglobine et de décapitations en tout genre, s’adjoint, dans la plus pure tradition Heroïc Fantasy, à des décors soignés hérités des sagas "Conan" et "Lord of the Rings". A cette ambiance joyeusement violente et obscure s’atèle un graphisme avenant et sympa’ ainsi qu’une intrigue correcte mariant à la fois les ingrédients standards de toute quête héroïque et les éléments classiques de la franchise "Golden Axe" : la guerrière aussi sexy que mortellement tranchante, le nain guerrier plus dur à cuire que ça tu meurs, les lutins voleurs et espiègles qui transportent dans leur paquetage potions et antidotes &, pour terminer, des montures mythologiques à fusion qui vous aideront à avancer dans les régions inhospitalières de ce monde perdu et caverneux.

Golden Axe

Malheureusement, tout n’est pas rose bonbon au pays de "Golden Axe" 2008. En omettant de pointer quelques belles cinématiques, on regrettera surtout le manque de profondeur de ce jeu qui a vraiment du mal à se recycler et à réchapper à un Gameplay nettement trop répétitif. Suivent, pour plomber un peu plus l’ambiance quelques Bug’s s’agglutinant généralement à la fin des différents niveaux de ce titre.

Golden Axe

Basé essentiellement sur des combats, à la longue, monotones, "Golden Axe : Beast Rider" peut uniquement compter sur la variété des ennemis (plus ou moins castards) et sur la palette de montures fantastiques que votre héroïne peut chevaucher, pour aider le joueur à se divertir dans une quête finalement moyenne, alternant entre le respectable et le commun.

Golden Axe

Imaginez, par exemple, un "Assassin’s Creed" cantonné à un espace de progression fermé, ou un "God of War" ne pouvant interagir avec aucun élément du décor ! Toutefois, cette relecture, tout en conservant intelligemment l’esprit des premiers opus, paraît en définitif plus intéressante qu’un "Viking : Battle for Asgard" ou même que le répétitif "Heavenly Sword".

Golden Axe

MON AVIS :  coeurcoeurcoeur_12coeur2coeur2

► Retrouvez l'évaluation et les dernières infos sur "Viking : Battle for Asgard"...
► Retrouvez l'évaluation et les dernières infos sur "Assassin's Creed"...
► Retrouvez l'évaluation et les dernières infos sur "God of War"...
► Retrouvez l'évaluation et les dernières infos sur "Heavenly Sword"...

13:31 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

25/02/2009

Ca baigne pour ASSASSIN’S CREED 2


Assassin's Creed

L’info’ a bien été confirmée peu avant la fin de l’année 2008 : "Ubisoft" travaille bien sur la suite de l’excellent "Assassin’s Creed". Une (très) bonne nouvelle pour les fans de ce jeu d’aventure dépaysant qui nous conviait à un extraordinaire voyage dans le temps, à l’époque des croisades médiévales. Quelques rumeurs s’attèlent fatalement, depuis peu, à lever quelque peu le mystère sur ce Sequel. Il se pourrait, selon Gamespot, que l’action de ce nouveau volet se passe, cette fois, quelques siècles après la période utilisée dans le premier jeu. Certains évoquent même la possibilité qu’"Assassin’s Creed" plante cette fois sa tente en pleine Révolution française ! Le site Jeuxvideo.com annonce, pour sa part, que notre héro Altaïr, le super assassin de la première heure, aura la capacité de se mouvoir dans l’eau ! En voilà une belle perspective d’avenir en attendant que ce nouveau chapitre soit disponible pour la fin 2009 (ou 2010) ! D’ici là, revoyez vos cours d’histoire…

Assassin's Creed

► Retrouvez l'évaluation et les dernières infos sur "Assassin's Creed"...

12:09 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (1) |

24/02/2009

Stranglehold : c'est signé JOHN WOO !!!


Stranglehold

Sorti en Novembre 2007 et bradé actuellement (le plus souvent) à un petit prix serré, "Stranglehold" n’est certainement pas un jeu inintéressant bien qu’il soit ampoulé de quelques lacunes. La technologie et, de manière plus précise, le soin apporté au graphisme des derniers jeux vidéo Next Gen’, semblent s’intensifier de mois en mois. C’est le constat que l’on peut tirer si l’on décide, aujourd’hui, de (re)découvrir un jeu tel que "Stranglehold" en comparaison à des titres plus récents (et donc novateurs !?) comme "Metal Gear Solid 4" ou "GTA 4" pour ne citer qu’eux.

Stranglehold

C’est vrai, malgré un soin perceptible accordé à l’environnement et au rendu des personnages, le titre de "Midway Games" a un peu vieilli. Toutefois, ce côté plus désuet ne gâche pas l’aventure qui nous plonge, de manière efficace, dans un véritable polar interactif diffusant un doux parfum d’Orient. Les cinéphiles avertis ne seront pas étonnés de découvrir que ce jeu a été soigneusement produit par Mister John Woo. C’est signé, jusque dans le moindre détail.

Stranglehold

"Stranglehold" fait ainsi la part belle à une intrigue brute (Bonjour les effusions de sang !) et sans concession dans laquelle vous interprétez un flic solitaire et à la morale aussi dure que du béton armé. C’est le vénérable Chow Yun-Fat, rencontré notamment au cinéma dans "Pirates des Caraïbes", "Tigre et dragon" ou encore dans "Le Corrupteur", qui prête ici ses traits à l’impitoyable Inspecteur Tequila.

Stranglehold

La petite perle de ce jeu, outre un univers rendant un vibrant hommage aux polars asiatiques, réside sans doute dans le Gameplay et dans l’exploitation de ralentis façon Bullet Time qui permet d’exécuter d’impressionnantes figures acrobatiques tout en ayant le doigt collé sur la gâchette. Ces figures de style, tout en glorifiant les ralentis les plus artistiques et léchés, célèbrent, bien entendu, tout l’art du cinéaste John Woo qui adore décortiquer, dans ses films, le vrombissement des armes à feu.

Stranglehold

Bien entendu, il vous faudra maîtriser au mieux cet exercice de plongeons surtout lors de séquences où vous êtes assaillis de toute part ! Spécialiste de la franchise "Mortal Kombat", "Midway Games" réussit ici un jeu de tir inspiré et orienté 100% sur l’action. Les amateurs des jeux propices aux défoulements les plus basics devraient en redemander… Si vous avez peur d’effectuer un mauvais achat et perdre entre 20 et 30 euros, il vous reste à télécharger (gratuitement) la démo en ligne de ce jeu disponible sur "Playstation Store Europe".

MON AVIS :  coeurcoeurcoeurcoeur2coeur2

► Découvrez l’excellent "GTA 4" sur PSPower
► Découvrez l’actualité de John Woo sur C pour Cinéma
► Chow Yun-Fat vous donne rendez-vous sur C pour Cinéma
► La trilogie "Pirates des Caraïbes", c’est ICI

10:08 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/02/2009

WALLPAPERS SEXY pour PSP


Amanda Hanshaw, Carmella Bing, Karen McDougal, Lucy Pinder, Marzia Prince, Jennifer Love Hewitt, Caprice Bourret, Clara Morgane, Catherine Zeta Jones,… Difficile d’y résister !?! N’est-ce pas Messieurs ? Alors, si on agrémentait quelque peu votre console portable avec ces quelques Wallpapers sexy ?

PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower PSPower

21:41 Écrit par TOM dans SEXY, WALLPAPERS PSP | Lien permanent | Commentaires (0) |

WANTED, des Comics au film... Au jeu vidéo


WANTED_10

De l’eau a coulé sous les ponts depuis la sortie, sur grand écran, du film d’action "Wanted" (disponible en DVD), adaptation cinématographique d’une série de Comic Book’s signés par Mark Millar - à la plume - et J.G. Jones - aux crayons -. Dans quelques semaines, sortira un jeu vidéo directement inspiré du film et des aventures graphiques. Ce n’est pas courant mais ça ne signifie pas nécessairement que c’est un gage d’excellence !

WANTED

En effet, on a trop souvent vu, dans la déjà longue histoire des jeux vidéo, des adaptations de film boirent la tasse par la faute, le plus souvent, d’une réalisation très peu soignée et d’un concept peu original recyclant, à la va-vite, un modèle déjà exploité sur mille et un autres jeux (tous aussi plats les uns que les autres). Fatalement, il faut toujours battre le fer quand il est chaud et il paraît toujours louable de proposer la déclinaison ludique d’un long-métrage quand celui-ci fait, en même temps, un tabac dans les salles obscures… Et pourtant !

WANTED

Le contraire peut aussi se révéler décevant. Sorti bien après les trois films de la franchise "Jason Bourne", "La Mémoire dans la peau. Le jeu" n’est certainement pas un chef d’œuvre du genre ! Donc voila, la grande question du moment est de savoir si ce "Wanted" en jeu vidéo va vraiment ruer dans les brancards et nous offrir quelques très bonnes heures de défoulement sur console !?

WANTED

"Wanted : Les Armes du Destin", annoncé comme un jeu de tir en vue objective, devrait mélanger les concepts respectifs du film et des Comics. Comment ? Si vous avez déjà feuilleté les B.D., vous connaissez sans doute toute la horde de supers assassins aussi vilains qu’excentriques qui parcourent les intriguent de Mark Millar. Dans le film, les scénaristes - Michael Brandt, Derek Haas, Dean Georgaris - et le réalisateur Timur Bekmambetov avaient réadapté une bonne partie de la teneur de l’intrigue en présentant ces assassins plutôt comme des liquidateurs répondant à une mission sacrée et légitime. Le jeu, tout en s’inspirant directement du film, devrait remettre quelque peu les pendules à l’heure en présentant les tueurs sous leur vrai (vilain) visage.

WANTED

"Les Armes du Destin" fait donc suite à l’intrigue du film et nous permet d’incarnez Wesley Gibson (joué dans le film par l’impressionnant acteur James McAvoy). Notre ami devra réussir une batterie de contrats pour parfaire ses talents d’assassin. Parallèlement, certaines séquences du jeu nous plongera dans le passé de la famille Gibson : le joueur endossera ainsi également le rôle du père de Wesley (c’est Thomas Kretschmann qui joue ce personnage dans le film) et sera amené à enquêter sur la mystérieuse mère de notre héro. Bien entendu, "Wanted : Les Armes du Destin" se différenciera sans doute des autres jeux de tir par la possibilité de réaliser de véritables prouesses, flingue en main, notamment en donnant de l’effet aux balles… Sujet bien exploité par le film.

WANTED

Sinon acrobaties et techniques d’infiltration seront également au menu de cette adaptation "bercée" (et ça c’est une excellente nouvelle !) par le Bande originale du film signée Danny Elfman. Rendez-vous dès le début du mois d’Avril pour savoir si ce titre va vraiment nous exploser à la figure…

(Source : Site officiel Playstation)

Liens intéressants :

► Pour découvrir plus d’informations sur le film Wanted, rendez-vous sur C pour Cinéma
► Pour découvrir l’excellente bande originale de Wanted, cliquez ICI
► Rendez-vous sur C pour Cinéma, le blog des fans de cinéma…

12:32 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

30/11/2008

MOTORSTORM Pacific Rift en DEMO


MotorStorm Pacific Rift

L’une des premières valeurs sûres disponible dans le catalogue des jeux PS3, "MotorStorm" (sorti en 2007) défraye une nouvelle fois la chronique… Et pour cause ! Disponible dès à présent en version Platinum, ce titre signé par le tandem Sony / Evolution Games vient d’accoucher d’un second opus baptisé "MotorStorm Pacific Rift". Proposant une démo jouable des plus alléchantes disponible sur le Playstation@Store Europe, "MotorStorm II" se présente, dès la première mise en main, comme un jeu de course/action sans concession qui a le très bon goût de jouer avec des qualités déjà perçues sur d’autres titres.

MotorStorm Pacific Rift

Collés dans votre fauteuil, vous ressentirez une impression de vitesse (équivalante à celle déployée dans le dernier "Burnout Paradise") rehaussée par cette joyeuse sensation d’instabilité permanente : fini donc les pistes bien lisses et gagaïsantes façon "Ridge Racer 7", il est temps de passer au hors-piste pour le pire et surtout pour le meilleur. A ce niveau-là, "MotorStorm Pacific Rift" reprend et affine même un créneaux déjà très bien exploité dans le "Sega Rally" pour consoles Next Gen’.

MotorStorm Pacific Rift

Offrant la possibilité de filer à l’anglaise en enfourchant une moto sur-boostée, de monter dans une camionnette flashante ou de se la jouer terreur des sentiers battus à bord d’un Monster Truck, ce "Pacific Rift" vous en mettra plein les yeux et plein les oreilles. En effet, l’intensité sonore et musicale est au rendez-vous & permet aisément de rentrer davantage encore dans le Trip "Course de folie sur une mystérieuse île paradisiaque". La terre des Surfer’s de la route existe bel et bien !

MotorStorm Pacific Rift

Cerise sur le gâteau : cette démo jouable, téléchargeable en ligne, vous offre même la possibilité de croiser le fer avec un ami dans un mode deux joueurs. Prêt pour une folle partie ? Si oui, attachez votre ceinture et préparez-vous à la nouvelle sensation Off Road du moment !

MotorStorm Pacific Rift

Premières impressions : coeurcoeurcoeurcoeurcoeur_12

09:33 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/11/2008

GOD OF WAR : Chains of Olympus


Alors qu’un troisième opus de la maintenant célèbre franchise "God of War" est en développement sur la PS3, Sony Computer Entertainment nous a proposé, cette année, une version portative (sur PSP donc) des aventures farouches et sanglantes de Kratos, le guerrier de Sparte,… Lui qui a déjà, par deux fois, cartonné sur la PlayStation 2. Dans "God of War : Chains of Olympus", notre super guerrier bodybuildé continue à sauver la face des divinités antiques sur terre.

Le Panthéon divin n’est, il est vrai, pas à son apogée pour le moment : En retenant prisonnier Hélios, Morphée est sur le point de plonger le monde des hommes et des Dieux dans les ténèbres. Donc après avoir laminé quelques Perses enragés et leurs monstres démoniaques, Kratos se voit confier par Athéna une nouvelle mission, des plus périlleuses, qui le conduira à Marathon où les morts se sont levés de leur tombe et où la population est décimée par une horde de créatures aussi hideuses que redoutables...

Heureusement notre colossal héros au crâne luisant, arborant fièrement ses peintures de guerre, bénéficie de tout un arsenal de coups spéciaux et de tours de magie pour se sortir des situations les plus délicates. Entre combats visuellement attractifs (pour un jeu sur PSP !) et quelques beaux passages de réflexion, "God of War : Chains of Olympus" réussit avec les honneurs son passage de la PS2 à la console portable de Sony.

Proposant une jouabilité des plus honnête, ce nouveau titre vous en mettra plein la vue & vous scotchera de nombreuses heures devant l’écran miniature de la PSP… De nombreuses heures ? Non, pas exactement ! La durée de vie de ce titre est en effet assez limitée mais, une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais sans une bonne, ce "God of War" devrait passer rapidement en version "Platinum", soit revenir à 19/20 euros. Ce qui est plus que donné pour l’un des meilleurs jeux de plateforme disponible actuellement sur la PSP.

Si ce n’est déjà fait, plongez sur cette trépidante aventure mariant tous les éléments clés d’un bon combat enragé en mode antique : le sang à profusion et de jeunes et belles esclaves à secourir. Réservé aux 18 ans quand même !

MON AVIS :  coeurcoeurcoeurcoeurcoeur2

11:16 Écrit par TOM dans JEUX, PSP | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/09/2008

Resident Evil 5 : renfort de choix


Programmé pour sortir à la mi-mars 2009, le cinquième volet de la saga zombifique "Resident Evil 5" ("Bio Hazard 5") se dévoile un peu plus notamment grâce à de nouvelles captures d’écran dans lesquelles apparaît un nouveau personnage qui épaulera, dans le jeu, notre vaillant Chris. Le nom de cet individu : la ravissante Sheva Alomar, qui arbore un style finalement assez proche de celui de la renommée Lara Croft, héroïne de la franchise "Tomb Raider".

Sheva fait partie de la division africaine des "BSAA" ("Bioterrorism Security Assessment Alliance"), une organisation s’attelant à combattre le bioterrorisme. Bref chez "Capcom", on persiste et signe en alliant, comme à chaque fois, un personnage masculin et féminin. Il n’est pas question ici de faire du machisme déplacé : dans la mort et le carnage des zombies, hommes et femmes sont égaux… A condition d’être bien armé évidement.

Petite nouveauté à signaler toutefois - qui s’imbrique bien dans l’air du temps - : "Resident Evil 5" intègre le Partner System, autrement dit, il sera possible de jouer (en ligne !) en duo simultanément avec Chris et Sheva. Ca promet une Lethal Alliance de premier choix, ça ! Comme vous pouvez le voir sur les clichés qui suivent tronçonneuses et chiens enragés ne sont pas en reste eux non plus.

09:47 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/09/2008

STAR WARS : Le Pouvoir de la Force


Star Wars : The Force Unleashed

Alors que les deux "Star Wars Battlefront" se sont modestement imposés sur la console portable de "Sony", la PSP, - laissant de beaux restes au sympathique "Star Wars : Lethal Alliance" d’"Ubisoft" -, "LucasArts Entertainment" s’attaque à la Playstation 3 à grand renfort d’affiches et de spots publicitaires… Rien de nouveau sous le soleil à ce niveau !

Star Wars : The Force Unleashed

L’enfantin et revigorant "Lego Star Wars : La Saga complète" n’est maintenant plus le seul jeu "Star Wars" à fleurir sur les rayonnages de la console dernière génération de "Sony". Si l’immortel Dark Vader joue habilement du sabre laser dans le quatrième et nouveau volet de la saga "SoulCalibur", "LucasArts" lance son dernier petit rejeton en haute définition : "Le Pouvoir de la Force", en V.O. "The Force Unleashed".

Star Wars : The Force Unleashed

Une démo’ jouable de ce titre - fatalement (très ?) attendu par les fans de la "Guerre des Etoiles", heureux possesseurs de la petite dernière de Playstation - est dès maintenant disponible sur le Playstation@Store US/Canada (en version française). Premières impressions…

Star Wars : The Force Unleashed

Dark Vader & un bon paquet de personnages (assez bien numérisés) vus dans les longs-métrages hollywoodiens, les célèbres partitions instrumentales de John Williams, les bruitages et effets sonores qui ont fait la réputation d’une franchise cinématographique hors du commun,… Tous les ingrédients sont ici réunis pour que les mordus de la franchise se sentent (confortablement) en terrain connu.

Star Wars : The Force Unleashed

Dans la peau d’un jeune apprenti du "Seigneur noir", le craquant Dark Vader Himself, vous serez amené dans cette démo' à éliminer tout sur votre passage. Infiltrant, avec votes bottes d’acier, un vaisseau spatial, votre mission est d’éliminer un premier Jedi alors qu’une nouvelle confrontation fait rage entre les rebelles et les soldats impériaux. Armé de votre sabre laser & de la possibilité, fort agréable, de décharger votre force brute sur vos ennemis et de porter en lévitation ces derniers, vous serez amené ici à dégommer les gentils rebelles ainsi que les célèbres clones impériaux tout de blanc vêtus ! Ca va péter !

Star Wars : The Force Unleashed

Sans devoir passer par un apprentissage trop ardu, "Star Wars : The Force Unleashed" marquera incontestablement des points dans le cœur de tous les passionnés d’une saga immortelle. Ceux-ci seront ainsi sans doute plus cléments que d’autres qui pourraient reprocher à ce titre quelques petites lacunes, à la longue, agaçantes comme par exemple une jouabilité assez quelconque et un mode de jeu plutôt bourrin où il s’agit, tout simplement, de foncer dans le lard… Mais rappelons, une nouvelle fois, que quand on aime, on ne compte pas !

Star Wars : The Force Unleashed

Prolongeant efficacement les bonnes sensations ressenties sur des jeux comme la gamme "Star Wars : Rogue Leader", ce "Pouvoir de la Force" prolonge encore un peu plus le rêve "Guerre des Etoiles". Rien que pour ça, ce jeu vaut (au moins) le détour !

PREMIERES IMPRESSIONS : coeurcoeurcoeurcoeur2coeur2

18:20 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |