25/08/2011

Uncharted : Drake’s Fortune adapté au cinéma !!!

Uncharted Drake's Fortune

Sorti en décembre 2007, le jeu vidéo "Uncharted : Drake’s Fortune" permit aux développeurs de Naughty Dog d’offrir à la Playstation 3 l’un de ses tous premiers grands titres d’aventure… Un périple pixellisé mêlant paysages exotiques, trésors clinquants & légendaires, cibles patibulaires, humour cabotin… Sans oublier, quelques belles hordes de zombies voraces et, de surcroît, nazis ! Fort de ce menu, un second volet a vu le jour en 2009 alors qu'un troisième opus est attendu pour novembre de cette année. Mais si j’évoque ici cette franchise ce n’est pas pour me lancer dans une critique de jeu… Non ! Plutôt pour relayer une nouvelle qui a déjà fait le tour des revues de presse américaines : "Drake’s Fortune" sera apparemment porté sur grand écran par les studios Columbia Pictures

Accédez à l’article en cliquant ici

15:03 Écrit par Thomas dans CINEMA, NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/03/2010

PS3 : le Bug de l’an 2010… Beaucoup de bruit pour rien ?


Bug hyper contraignant pour les uns (les fans du téléchargement et des jeux Online), petit nid de poule sans gravité sur la route qui mène les autres Gamers au divertissement ludique, hier la PS3 a connu des difficultés de connexion au réseau PlayStation Network (PSN)… Difficultés qui n’ont finalement fait rire personne ; sauf peut-être les anti-Playstation’s ?!?

Parmi les innombrables témoignages qui ont épuisé bien des claviers sur les Chat’s et Forums mondiaux, je vous propose ma petite tranche de vie ainsi que la petite mésaventure personnelle qui est née de ce bug bissextilien… Hier, j’ai rallumé d’une certaine manière la flamme - et si j’avais su j’aurai attendu 24 heures de plus pour le faire ! - en cédant à la tentation d’acquérir une Carte PSN 20 euros dans le but d’approvisionner mon compte d’utilisateur et de télécharger les attrayantes mises à jour des fameux "Assassin’s Creed II" et "Prince of Persia" (dernier du nom)… Le hasard a voulu que ce 1er Mars 2010 soit justement le jour durant lequel il ne fallait pas connecter sa PS3 (dixit Sony).

Etant donné qu’il y avait bien quelques semaines (pour ne pas dire quelques mois) que j’avais dû me résoudre à abandonner temporairement ma console, je lance la mise à jour avant d’ouvrir mon compte et là… Au bout de 60/70 % de téléchargement, l’interface m’annonce que l’opération n’a pas abouti ! Immédiatement, je peste sur mon fournisseur d’accès Internet sans me douter que ce n’est pas lui le responsable mais bien Sony

Quelques instants plus tard, surfant au hasard du Net pour vérifier la bonne santé de ma connexion, je tombe sur un article annonçant un Bug général des premières consoles PS3 - les Fat’s ainsi honteusement nommées depuis l’arrivée des Slim’s dans les rayonnages -… Toute de suite, je me suis dit « Ouf ! » pour ma connexion et « Re-Zuuuut ! » pour ma belle machine… « Qu’est-ce que c’est que cette histoire ??? ».

Apparemment donc, hier, le système d’exploitation des PS3 « Première génération » a connu toutes les peines du monde à gérer le décompte de cette année bissextile au sein de l’horloge interne : celle-ci tentant de passer à la date du 29 février 2010 alors que nous avions déjà accédé au 1er mars ! « Bravo ! » Ce Bug entrainant un retour dans le passé (« Ils sont quand même forts chez Sony ! ») à la date du 1er janvier 2000. Mais que ce passait-il au début de l’année 2000 ? Quasiment rien si ce n’est que le service PlayStation Network n’était que dans ses premières moutures… C’est ainsi que la majorité des jeux téléchargés et des trophées durement gagnés par les Gamers sont devenus inutilisables.

Alors, finalement : « Beaucoup de bruit pour rien ? ». Pour ma part, « Oui ! »… Dire que je n’ai pas fermé l’œil de la nuit serait certainement poussif mais il est vrai qu’un certain soulagement m’a gagné, ce matin, lorsque j’ai allumé la console pour constater que le mal avait disparu et que les trophées gagnés à la sueur de mon front attendaient toujours patiemment d’être rejoints par leurs petits frères. J’espère juste maintenant, en concluant cet article, que toi de ton côté, cher lecteur, tu es également soulagé et même peut-être fier de posséder la première machine (de salon) pouvant remonter le temps (rire ironique !). J’espère, ce soir, pouvoir valider la carte PSN et goûter aux nouvelles missions périlleuses d’"Assassin’s Creed" !

12:50 Écrit par TOM dans NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (1) |

23/10/2009

Les Dinosaures attaquent sur PlayStation 3


Jurassic : The Hunted

Une équipe de scientifiques aborde le triangle des Bermudes avec sérénité… Et pourtant ! Durant une tempête, leur bateau est projeté inexplicablement dans le temps à l’époque où la Terre était le terrain de chasse privilégié des dinosaures !!! Attendu en ce début Novembre aux ‘States, "Jurassic : The Hunted" - également connu sous le nom de "Jurassic : Lost Island" - devrait d’ici quelques mois envahir le Vieux Continent… Ce FPS (comprenez jeu de tir à la première personne) est édité par Activision, une société passée maître dans cette variété de jeux vidéo grâce, tout particulièrement, à la saga "Call of Duty". Activision est également connu pour sa fructueuse franchise "Guitar Hero" mais aussi pour plusieurs adaptations mollassonnes de longs-métrages hollywoodiens !

Jurassic : The Hunted

Jurassic : The Hunted

D’emblée, vu son sujet (la chasse aux - mortellement - féroces dinosaures) et son cachet FPS, ce "Jurassic" s’inscrit inévitablement comme le petit frère semi-caché de "Turok", un autre jeu de tir - développé par Propaganda Games - mettant le joueur aux prises avec d’effrayants monstres préhistoriques qui se taperaient bien un petit sandwiche de chair humaine ! Evidemment, difficile de ne pas penser à la saga cinématographique "Jurassic Park" lors de l’évocation de ce nouveau jeu qui, espérons-le, débarquera prochainement en Europe…

Jurassic : The Hunted

La bande-annonce qui suit trahit notamment une forte influence du premier film "J.P." réalisé en 1993 par Steven Spielberg… On peut ainsi retrouver dans ce Teaser un Dilophosaure à collerette, qui est en fait une pure invention du film : le Dilophosaure, suivant l’avis des paléontologues, n’a jamais été pourvu d’un tel "système" et n’a jamais craché de venin pour paralyser ses proies ! Mais bon, ça donne du piment à la partie… Dinosaures : 1 – espèce humaine : 0 !

Jurassic : The Hunted

La bande-annonce...

18:46 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/10/2009

Un Director’s Cut pour Resident Evil 5 ?


Resident Evil 5 : Alternative Edition

Souvenez-vous : après avoir déserté tout un temps Sony et sa PlayStation 2, Capcom a réservé une magnifique expérience à la Nintendo GameCube, dans le domaine du Survival Horror, avec "Resident Evil 4"… Ce même titre fut ensuite, en 2007, adapté à la Wii et à son système de jeu en Wiimote. Aujourd’hui, Capcom s’est réconcilié avec Sony et va retaper l'bis avec le Director’s Cut de "Resident Evil 5" baptisé "Alternative Edition"...

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Ce jeu s’articule autour du dernier Soft de Capcom. Les séquences du maintenant bien connu "Resident Evil 5" seront entièrement reprises et même agrémentées d’un nouvel épisode inédit. Cette nouvelle phase de jeu baptisée "Lost in Nightmares" portera sur l’infiltration des personnages Chris Redfield et Jill Valentine dans le Manoir Spencer pour tenter d’arrêter Albert Wesker.

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Prévu pour sortir dans le courant de l’année 2010 au Japon, croisons les doigts pour que ce jeu s’exporte bien en Occident !? Si oui, on ignore toujours si Capcom proposera bien, chez nous, un "Resident Evil 5" revu et corrigé sur disque ou, au contraire, le chapitre "Lost in Nightmares" en téléchargement additionnel à partir du PlayStation Store ? ...

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Si non, ce serait sacrément dommage d’autant plus que des rumeurs persistantes associent déjà ce nouveau titre à la "baguette magique" de la PS3. Il serait en effet possible de contrôler les personnages à l’aide du Motion Controller qui fera prochainement (en 2010) son apparition dans le commerce. Ca fait saliver, non ?

La bande-annonce...


► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "Resident Evil 5"
► Retrouvez les dernières infos sur le Motion Controller de Sony

16:09 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/10/2009

inFAMOUS : le nouveau G.T.A électrifiant !?


inFamous

Après une atroce explosion survenue en plein cœur d’une ville américaine, la panique s’installe auprès des survivants. Craignant la propagation d’une épidémie mortellement agressive, le gouvernement place les sinistrés en quarantaine à l’intérieur des débris encore fumant de la cité ! Dans cette faune peuplée d’individus espérant le retour au calme et d’autres avides de sang et de destructions, nous les appellerons les "Faucheurs", vous incarnez Cole, un mec ordinaire qui inexplicablement a reçu de bien curieux pouvoirs suite aux radiations de l’explosion… Capable de lancer des déflagrations électriques, de contrôler des éléments inertes, de grimper aux immeubles et de voltiger dans les aires, Cole va avoir du pain sur la planche s’il veut se faire accepter par la population mais surtout s’il veut mettre un terme au règne tyrannique des Faucheurs !

inFamous

Disponible sur le Playstation Network, une intéressante démo de ce "inFamous" vous permettra d’apprécier toutes les qualités mais aussi de constater les défauts de ce titre qui laisse pourtant un souvenir assez sympa (sans plus !). Premièrement, on pourrait reprocher à ce jeu son ambiance, certes correctement apocalyptique mais servie par une palette graphique aux prédominances grisâtres et foncièrement tristounette qui rappelle en quelque sorte la morosité de "Fallout 3".

inFamous

Si la jouabilité reste par moment approximative (Cf. les séquences lorsque Cole se prend pour l’"Homme araignée" et tente d’escalader des murs et d'autres plans verticaux), les commandes sont bien pensées et permettent au joueur d’exécuter de belles figures acrobatiques tout en interagissant avec l’environnement du jeu. Divertissant, il en faut peu pour se prendre au jeu mais il demeure toutefois un petit goût amer, une sensation (parfois écoeurante) de déjà-vu. La faute certainement (en partie) à un système de progression rappelant cruellement la franchise "G.T.A." ("Grand Theft Auto") : itinérant à l’intérieur de la ville, Cole suit son "GPS" et va de mission en mission - variée - pour "casser" du Faucheur… Il ne manque plus que le vol de voiture caractérisé et on se croirait presque en plein Liberty City… Les armes étant remplacées par des décharges électriques.

inFamous

Parlons-en justement de cette faculté qu’a notre ami Cole d’expédier des ondes et des grenades surpuissantes de ses propres mains… On n’est pas nécessairement très éloigné, sur ce point, des produits "LucasArts Entertainment" avec en tête de liste des jeux comme "Fracture" et surtout le récent "Star Wars : Le Pouvoir de la Force". Déçu pour le manque de personnalité de ce "inFamous", on peut l’être certainement ; mais, paradoxalement peut-être, le titre développé par "Sucker Punch" s’en sort finalement honorablement en se présentant donc comme un Patchwork assez bien foutu où vous avez une relative possibilité de découvrir les méandres d’une ville bouclée par le gouvernement et livrée aux pires sadiques (On nage en plein John Carpenter !).

inFamous

Endossant la panoplie d’un héros muni de pouvoirs (visuellement) grisant et explosivement électrique, vous aurez la possibilité de la jouer stratégique (en adoptant une approche proche de celle de Spider-Man) pour accomplir les missions qui vous sont imposées ou de foncer dans le lard au risque de trépasser plus vite que prévu. A vous de choisir… Que le jeu commence !

inFamous

MON AVIS :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_griscoeur_gris

► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "GTA IV"
► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "Star Wars : Le Pouvoir de la force"
► Rendez-vous sur C pour Cinéma, pour tout savoir sur les films "Spider-Man"

00:46 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/10/2009

La PSP Go marque-t-elle la fin de la PSP ?


La nouvelle PSP Go

La rentrée aura été très animée pour Sony qui s’est attelé à deux importantes missions : relooker sa fameuse PS3 et lancer, parallèlement à sa PSP, une nouvelle console portable baptisée PSP Go ! Encore plus Mini et donc encore plus portable, cette PSP Go est pleinement dans le coup avec son système d’écran coulissant rappelant notamment les cellulaires Samsung qui continuent de faire un tabac aujourd’hui chez les consommateurs de nouvelles technologies accessibles. Même si la "Go" ne s’inscrit pas, pour le moment, comme la remplaçante avérée de la PSP, il est difficile de résister à l’envie de comparer ces deux consoles portables de la même maison nippone.

40% plus fine et plus légère que la PSP, la "Go" doit toutefois sacrifier certains points pour véritablement jouer sur sa ligne jalousement serrée. Premièrement, l’écran de ce nouveau produit est plus petit que la PSP (on passe de 4.3 pouces à 3.8). Deuxièmement, l’utilisation des disques UMD, propulsés sur le devant de la scène médiatique avec l’intronisation de la PSP - il y a déjà maintenant quelques années ! -, n’a pas été reconduite. A l’époque, en 2004, Sony voulait faire coup double : proposer une console ludique exploitant le loisir au sens large du terme et, par la même occasion, révolutionner l’industrie des supports multimédia en inondant le marché d’UMD ou, si vous préférez, d’"Universal Media Disc"…

L’opération n’a finalement pas été réussie sur tous les tableaux. Si la PSP a fait la joie de nombreux Gamers à travers le monde, l’UMD, en tant que support de stockage miniaturisé, n’a jamais pu réitérer l’extraordinaire percée du DVD. Sony a peut-être (???) médité sur cet échec en n’équipant pas sa PSP Go d’un lecteur UMD ? … Cette décision pose toutefois deux questions : premièrement, comment peut-on jouer alors avec une PSP Go et, deuxièmement, y’a-t-il encore un avenir pour la PSP original ?

Propulsée par 16 Go de mémoire vive, la PSP Go dispose de surcroît d’un espace réservé aux cartes Memory Stick, permettant ainsi à la console d’étendre ses capacités de stockage. C’est bien vu mais nécessaire étant donné que Sony, avec cette PSP Go, mise essentiellement sur le téléchargement en ligne à partir du PS Network - ceci explique sans doute, en partie, les nombreuses améliorations (accès, disponibilité, interface) réalisées autour de cette plateforme de téléchargement ! -.

Une série de jeux, nouvelle génération, vont donc être directement disponible en téléchargement sur le "Network". Cette information répond partiellement à notre deuxième question : quel est l’avenir des "anciennes" PSP ? Le téléchargement de ces jeux (comme cela se faisait déjà avec les démos jouables) sera également possible à partir d’une console portable classique. Sony promet également, dans le même temps, de continuer à diffuser de nouveaux titres en UMD. La réalité d’aujourd’hui étant une nette diminution du prix de ces "minidisques", on peut espérer que la PSP "classique" a encore de beaux jours devant elle...

C’est un souhait que Sony ne doit pas perdre de vue à partir du moment où le remplacement pur et simple des PSP par des "Go" entraînerait la mise à la poubelle de cinq années de production de jeux et de films en UMD (Serait-ce une pensée illusoire ?) ! Reste que la nouvelle bête a un prix coquet : 250 euros contre 169 euros pour une PSP actuelle (munie, le plus souvent, d’accessoires complémentaires !)...

La nouvelle PSP Go

18:15 Écrit par TOM dans CONSOLES, NEWS, PSP - PSP Go | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/08/2009

BATMAN débarque sur Playstation 3


Batman : Arkham Asylum

Attendu pour la fin du mois d’Août, le nouveau jeu vidéo consacré au super héros emblématique de "DC Comics" paraît des plus prometteurs. Premièrement, il faut le signaler, ce "Batman : Arkham Asylum" - prévu sur Playstation 3, Xbox 360 et PC - n’est pas une simple et mièvre adaptation des dernières aventures cinématographiques du "Chevalier noir". Voilà déjà une bonne nouvelle pour les Gamers floués par la dernière adaptation en date : le jeu défouloir et (nettement trop) bourin "X-Men Origins : Wolverine" de chez "Activision" !

Batman : Arkham Asylum

Développé par "Rocksteady Studios" et édité par "Eidos Interactive" ("Tomb Raider", "Hitman"), cet "Arkham Asylum" a ainsi eu le loisir de développer une intrigue totalement inédite (par rapport aux productions cinématographiques) qui permettra aux joueurs d’évoluer dans le terrible et effrayant hôpital psychiatrique, doublé d’une prison de haute sécurité, dans lequel Batman, le justicier masqué créé par Bob Kane et Bill Finger, a la fâcheuse habitude d’incarcérer ses ennemis. Si ce nouveau jeu, à la différence de l’honnête "Batman Begins. The Game" de 2005, n’est pas tiré d'un film, il peut toutefois être subtilement rattaché au synopsis général de "The Dark Knight", long-métrage réalisé par Christopher Nolan.

Batman : Arkham Asylum

En effet, "Arkham Asylum" commence, d’une certaine façon, là où nous avions quitté notre justicier sur grand écran ; justicier interprété par l’acteur Christian Bale. Souvenez-vous : dans le dernier film en date, Batman avait mis un terme aux agissements du Joker (campé par le regretté Heath Ledger). Le prochain titre d’"Eidos" nous convie à suivre l’une des suites potentielles à cette aventure. En effet, accompagnant le terrible Joker à Arkham, Batman est victime d’un guets-apens : il se retrouve enfermé dans cette prison en compagnie d’une armada de supers vilains et de leurs sbires aussi brutaux que mortellement dangereux. Inutile de vous préciser que notre héros devra jouer l’infiltration et la ruse s’il veut éliminer ces menaces et sortir indemne d’Arkham.

Batman : Arkham Asylum

► Rendez-vous sur C pour Cinéma, le blog des fans de cinéma, pour tout savoir sur le film "Batman. The Dark Knight"…
► Rendez-vous sur C pour Cinéma, le blog des fans de cinéma, pour tout savoir sur le film "Hitman"…
► La saga "Tomb Raider", c’est sur PsPower…

18:11 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

07/08/2008

Du PLATINUM pour PS3


Ils sont enfin là, les jeux PS3 édition Platinum, ou, si vous préférez, les jeux phare de la console de salon de "Sony" ("les plus vendus et les plus salués par la profession") à prix réduit ! Voici la liste des premiers titres disponibles à 29,99 euros : "Heavenly Sword", "MotorStorm", "Ratchet & Clank : Opération Destruction", "Uncharted : Drake’s Fortune", "Virtua Tennis", "Assassin’s Creed" & "WWW Smackdown Vs. Raw 08".

En voici une très bonne nouvelle pour les possesseurs de "PS3" d’autant plus que certains de ces jeux étaient, jusqu’il y a peu, encore vendus à des prix parfois "exorbitants" (70 euros, même plus !).

Opinion personnelle : foncez sur "Ratchet & Clank", "Uncharted" & "Assassin’s Creed" !

16:12 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

29/05/2008

VIKING... by SEGA


Rien ne va plus chez nos amis les Vikings ! La perfide déesse Hel a décidé d’envahir Asgard et d’asservir le peuple scandinave à l’aide d’une armée de viles créatures. Heureusement la fille d’Odin, Freya, est là pour aider nos valeureux hommes du Nord. Cette dernière jette son dévolue sur Skarin, un puissant guerrier, qui reçoit la mission divine de libérer Asgard des forces du mal. N’oubliez surtout de savourer une bonne gorgée d’Hydromel avant la bataille !

Avec des jeux comme "Conan" et "Beowulf", les héros légendaires venant des contrées glaciales et rudes n’étaient pas forcement à la fête sur la PS3. "Viking : Battle for Asgard" ne change pas forcement la donne. Développé par "Creative Assembly" et édité par "Sega", ce jeu d’action n’est en effet pas très folichon.

Au diable la finesse et la (pseudo-)stratégie à déployer dans des titres comme "Assassin’s Creed", ce "Viking" se propose de tailler en pièce (au sens premier du terme) bon nombre d’ennemis répugnants et ogres en tout genre. Avec des graphismes assez convenus, des missions au plus haut point bourrin & un super viking "boulimique", "Viking : Battle for Asgard" n’a pas grand-chose à offrir si ce n’est l’occasion de se défouler à coup de hache et de glaive. Ces élans de barbarie qui raviront les fans de Gore (mesuré) sont entrecoupés de petites quêtes consistant à interroger bon nombre de personnages qui, il faut bien l’admettre, ont souvent la langue bien pendue !

Avec des scènes de combat bien sanglantes et organiques, on comprend mieux pourquoi ce titre est estampillé "18+". "Viking : Battle for Asgard" aurait pu redorer le blason des guerriers du Nord avec une animation plus lisse que chez "Beowulf" notamment, malheureusement ce titre Sega paraît, au final, nettement moins original que le jeu vidéo d’"Ubisoft" tiré du film homonyme !

MON AVIS :

coeurcoeurcoeur2coeur2coeur2

00:47 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/05/2008

TRANSFORMERS sur la PlayStation 3

BUMBLEBEE & MEGATRON

Alors comment se porte le marché des jeux vidéo tout droit sortis des grosses productions ciné’ du moment ? On a envie de dire : rien de nouveau sous les nuages. "Transformers. Le Jeu" ne sera pas ce fameux "jeu-miracle" que l’on attend depuis un bon bout de temps déjà. Cette adaptation ludique rentre malheureusement dans le rang et constitue un énième volet morose dans la longue liste des Games - tirés d’une production hollywoodienne - faisant pâle figure sur console.

Transformers

Ce n’était pas faute d’avoir essayé quand même, étant donné que ce titre a été pinailler, à droit à gauche, des éléments et des idées tirés des grands "standards" du moment, comme "GTA. Grand Theft Auto" pour ne citer que lui.

Transformers

Suivant proprement l’intrigue du film (un bon point !), "Transformers" permet d’incarner les gentils Autobots ou, au contraire, les vilains Decepticans. Cette deuxième phase du jeu offre finalement peu d’agrément si ce n’est de détruire tout sur son passage. Les missions Autobots sont, elles, un poile plus variées, et encore !

Transformers

Tout en protégeant le jeune Sam Witwicky - interprété dans le film par l’acteur Shia LaBeouf -, vous devez à tout prix liquider les méchants extra-terrestres qui vous barrent la route. Pour se faire, vous disposez de différentes armes Hi-tech mais également d’éléments du décor qu’il est toujours possible de lancer sur son adversaire (voitures, bus, poubelles, poteaux électriques,…).

Transformers

Si les missions restent assez répétitives, la jouabilité est tout aussi moyenne, au même titre que les décors, finalement assez dépouillés. Reste le rendu de nos "géants de fer" qui est assez réussi. Ce titre des plus moyens est à réserver exclusivement aux fans inconditionnels du film qui ne craignent pas de débourser une trentaine d’euros (dans le meilleur des cas) pour pouvoir interpréter leurs robots favoris. Les autres seront bien inspirés de passer leur chemin.

Transformers

Terminons, toutefois, par une note positive : le concept de transformation à volonté des robots est assez attrayant. Sur terre, dans les aires ou sous le sable, on peut quand même se laisser prendre au jeu… Malheureusement, le capital sympathie pour ce "Transformers" s’effiloche au fil des heures.

MON AVIS :

coeurcoeurcoeur_12coeur2coeur2

17:02 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |