18/08/2010

MAFIA II : le GTA des années 50

Mafia II

Prévu pour inonder le monde du jeu vidéo ce 27 août, le titre "Mafia II" développé par 2K Czech se dévoile déjà quelque peu, le temps d’une mission éclaire, sur le PlayStation Network, à l’occasion d’une petite démo… Plongeons donc sans plus attendre dans les Années 50 pour y découvrir une aventure qui, malheureusement, ne baigne pas foncièrement dans l’originalité. Et pour cause, le nouveau titre édité par Take Two Interactive s’inspire profondément des produits signés Rockstar Games et en particulier de sa prestigieuse saga intitulée "Grand Theft Auto IV". Pire encore, on a l’impression à travers cette démo que l’élève ne supplante certainement pas le maître et peine même à faire jeu égal avec ce dernier...

MAFIA II

En effet, la caméra et les angles d’attaque sont parfois fastidieux à régler en pleine séance de tirs ! Frustrant tout ça ! La conduite de voitures anciennes (oblige !) et l’exercice de tir restent, pour leur part, d’un bon niveau de difficulté. A ce titre, "Mafia II" soigne peut-être davantage l’aspect "réaliste" qu’un "GTA" pourvu ici, en comparaison, d’un système de jeu plus orienté "arcade". Chacun optera pour sa préférence. Le point réellement fort de ce "Mafia" - deuxième du nom - est bien l’ambiance très accrocheuse qui transpire de ce titre ! Tout est prévu pour nous replonger allégrement dans l’ambiance si particulière des années Rétro… Décennies baignées, of course, dans le crime, la corruption, la trahison et la Vendetta. Voici un canevas que "Mafia II" devrait très bien exploité si l’on se base sur la petite démo testée…

MAFIA II

Des tubes d’autrefois qui ont fait swinguer nos grands-parents au bolides rutilants en passant par les fringues, les téléphones et, bien entendu, l’arsenal, tout est ici pensé pour que l’immersion prenne… & à la vue des premiers minutes du jeu, le challenge semble réussi… Au moins celui-là ! Pour le reste, ce second volet paraît réitérer la principale lacune qui entachait déjà le "Mafia" original - sorti sur PS2 -, à savoir, un titre qui a du mal à s’émanciper de la saga "GTA"... mais qui, à mon avis, offre nettement plus de qualités (notamment scénaristiques) que le médiocre "Saints Row 2".

MAFIA II

Il vous reste donc le choix, chers amis Gamers, de vous plonger dans l’univers si particulier (et très bien rendu par le jeu de 2K Czech) de la Mafia chère à l’Oncle Sam, ou plutôt de retrouver les excitants compléments de "GTA IV" dans "Episodes From Liberty City" ou encore de goûter à l’ambiance également très alléchante des Cow-boys avec le plébiscité "Red Dead Redemption" toujours chez Rockstar… Vous avez le choix des armes !

PREMIERES IMPRESSIONS : coeur_rougecoeur_rougecoeur_demicoeur_griscoeur_gris

La bande-annonce...

14:22 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/08/2009

RESIDENT EVIL 5 en démonstration...


Resident Evil 5

Disponible sur le "Store Canada/USA" (et européen) de "Playstation Network", j’ai pu essayer la démo de l’un des titres ludiques les plus attendus de cette année. Je veux bien sûr parler du dernier gros bébé de "Capcom" : "Resident Evil 5", connu également sous le nom de "Biohazard 5". Comme déjà présenté sur "PSPower", cette version téléchargeable gratuitement de "Resident Evil 5" (et présentant deux phases du jeu) fait la part belle à une coopération assez intéressante (faute d’être tout à fait alléchante) entre deux ardents défenseurs de la race humaine non-affectée par les virus made in "Umbrella Corporation" : Chris Redfield (déjà connu dans la franchise) et Sheva Alomar, une nouvelle venue aussi charmante que redoutable - avec une arme entre les mains - !

Resident Evil 5

Outre ce nouveau "mode coopération" qui permet également à deux joueurs de s’entraider et de dégommer des zombies simultanément (Ouuuuh làààà ! La classe !) & un graphisme encore affiné et magnifié par rapport aux précédents épisodes (C’est naturel, on est ici sur console Next Gen’ quand même !), cette première prise en main me laisse toutefois sur ma fiaim… Pourquoi ? Et bien, en jouant à "R.E. 5", on se prend, inconsciemment, à penser au fameux et époustouflant "Resident Evil 4" qui a véritablement ressuscité (Dans le cadre d’un jeu consacré aux morts-vivants y’a-t-il un terme plus adéquat ?) la franchise. Et là, on se dit : finalement ce nouvel opus n’évolue pas énormément par rapport à cette petite perle frappé du chiffre "4".

Resident Evil 5

Pire encore, la position rigide des personnages en mode tir et leur incapacité chronique à se déplacer avec vivacité lorsque vous êtes cernés par des fous furieux assoiffés de sang, sont enclins à gentiment agacer le joueur ! Bref, ce "Resident Evil 5" est sans doute plus à considérer comme un bon prolongement du précédent volet plutôt que comme une véritable évolution chatoyante d’une saga qui convertit toujours, chaque jour, de nouveaux fidèles. Les petites nouveautés proposées (tout particulièrement cette progression en tandem) font-elles vraiment oublier ce sentiment de redite par rapport au précédent "R.E." ? Voilà sans doute la question centrale du débat ! A vous de voir…

Resident Evil 5

Les novices qui essayeraient bien de rentrer dans le lard (des zombies) avec ce nouveau jeu ne devraient pas être trop déçus du voyage. Mais pour les fans de la première heure, là, le débat reste ouvert… Et si au lieu de dépenser 70 euros pour ce nouveau titre, certains se rabattaient sur le superbe "Metal Gear Solid 4" disponible en "Platinum" (et donc à 30 euros) !?!

Resident Evil 5

Premières impressions :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_demicoeur_gris

17:11 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

24/02/2009

Stranglehold : c'est signé JOHN WOO !!!


Stranglehold

Sorti en Novembre 2007 et bradé actuellement (le plus souvent) à un petit prix serré, "Stranglehold" n’est certainement pas un jeu inintéressant bien qu’il soit ampoulé de quelques lacunes. La technologie et, de manière plus précise, le soin apporté au graphisme des derniers jeux vidéo Next Gen’, semblent s’intensifier de mois en mois. C’est le constat que l’on peut tirer si l’on décide, aujourd’hui, de (re)découvrir un jeu tel que "Stranglehold" en comparaison à des titres plus récents (et donc novateurs !?) comme "Metal Gear Solid 4" ou "GTA 4" pour ne citer qu’eux.

Stranglehold

C’est vrai, malgré un soin perceptible accordé à l’environnement et au rendu des personnages, le titre de "Midway Games" a un peu vieilli. Toutefois, ce côté plus désuet ne gâche pas l’aventure qui nous plonge, de manière efficace, dans un véritable polar interactif diffusant un doux parfum d’Orient. Les cinéphiles avertis ne seront pas étonnés de découvrir que ce jeu a été soigneusement produit par Mister John Woo. C’est signé, jusque dans le moindre détail.

Stranglehold

"Stranglehold" fait ainsi la part belle à une intrigue brute (Bonjour les effusions de sang !) et sans concession dans laquelle vous interprétez un flic solitaire et à la morale aussi dure que du béton armé. C’est le vénérable Chow Yun-Fat, rencontré notamment au cinéma dans "Pirates des Caraïbes", "Tigre et dragon" ou encore dans "Le Corrupteur", qui prête ici ses traits à l’impitoyable Inspecteur Tequila.

Stranglehold

La petite perle de ce jeu, outre un univers rendant un vibrant hommage aux polars asiatiques, réside sans doute dans le Gameplay et dans l’exploitation de ralentis façon Bullet Time qui permet d’exécuter d’impressionnantes figures acrobatiques tout en ayant le doigt collé sur la gâchette. Ces figures de style, tout en glorifiant les ralentis les plus artistiques et léchés, célèbrent, bien entendu, tout l’art du cinéaste John Woo qui adore décortiquer, dans ses films, le vrombissement des armes à feu.

Stranglehold

Bien entendu, il vous faudra maîtriser au mieux cet exercice de plongeons surtout lors de séquences où vous êtes assaillis de toute part ! Spécialiste de la franchise "Mortal Kombat", "Midway Games" réussit ici un jeu de tir inspiré et orienté 100% sur l’action. Les amateurs des jeux propices aux défoulements les plus basics devraient en redemander… Si vous avez peur d’effectuer un mauvais achat et perdre entre 20 et 30 euros, il vous reste à télécharger (gratuitement) la démo en ligne de ce jeu disponible sur "Playstation Store Europe".

MON AVIS :  coeurcoeurcoeurcoeur2coeur2

► Découvrez l’excellent "GTA 4" sur PSPower
► Découvrez l’actualité de John Woo sur C pour Cinéma
► Chow Yun-Fat vous donne rendez-vous sur C pour Cinéma
► La trilogie "Pirates des Caraïbes", c’est ICI

10:08 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

30/11/2008

MOTORSTORM Pacific Rift en DEMO


MotorStorm Pacific Rift

L’une des premières valeurs sûres disponible dans le catalogue des jeux PS3, "MotorStorm" (sorti en 2007) défraye une nouvelle fois la chronique… Et pour cause ! Disponible dès à présent en version Platinum, ce titre signé par le tandem Sony / Evolution Games vient d’accoucher d’un second opus baptisé "MotorStorm Pacific Rift". Proposant une démo jouable des plus alléchantes disponible sur le Playstation@Store Europe, "MotorStorm II" se présente, dès la première mise en main, comme un jeu de course/action sans concession qui a le très bon goût de jouer avec des qualités déjà perçues sur d’autres titres.

MotorStorm Pacific Rift

Collés dans votre fauteuil, vous ressentirez une impression de vitesse (équivalante à celle déployée dans le dernier "Burnout Paradise") rehaussée par cette joyeuse sensation d’instabilité permanente : fini donc les pistes bien lisses et gagaïsantes façon "Ridge Racer 7", il est temps de passer au hors-piste pour le pire et surtout pour le meilleur. A ce niveau-là, "MotorStorm Pacific Rift" reprend et affine même un créneaux déjà très bien exploité dans le "Sega Rally" pour consoles Next Gen’.

MotorStorm Pacific Rift

Offrant la possibilité de filer à l’anglaise en enfourchant une moto sur-boostée, de monter dans une camionnette flashante ou de se la jouer terreur des sentiers battus à bord d’un Monster Truck, ce "Pacific Rift" vous en mettra plein les yeux et plein les oreilles. En effet, l’intensité sonore et musicale est au rendez-vous & permet aisément de rentrer davantage encore dans le Trip "Course de folie sur une mystérieuse île paradisiaque". La terre des Surfer’s de la route existe bel et bien !

MotorStorm Pacific Rift

Cerise sur le gâteau : cette démo jouable, téléchargeable en ligne, vous offre même la possibilité de croiser le fer avec un ami dans un mode deux joueurs. Prêt pour une folle partie ? Si oui, attachez votre ceinture et préparez-vous à la nouvelle sensation Off Road du moment !

MotorStorm Pacific Rift

Premières impressions : coeurcoeurcoeurcoeurcoeur_12

09:33 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/09/2008

STAR WARS : Le Pouvoir de la Force


Star Wars : The Force Unleashed

Alors que les deux "Star Wars Battlefront" se sont modestement imposés sur la console portable de "Sony", la PSP, - laissant de beaux restes au sympathique "Star Wars : Lethal Alliance" d’"Ubisoft" -, "LucasArts Entertainment" s’attaque à la Playstation 3 à grand renfort d’affiches et de spots publicitaires… Rien de nouveau sous le soleil à ce niveau !

Star Wars : The Force Unleashed

L’enfantin et revigorant "Lego Star Wars : La Saga complète" n’est maintenant plus le seul jeu "Star Wars" à fleurir sur les rayonnages de la console dernière génération de "Sony". Si l’immortel Dark Vader joue habilement du sabre laser dans le quatrième et nouveau volet de la saga "SoulCalibur", "LucasArts" lance son dernier petit rejeton en haute définition : "Le Pouvoir de la Force", en V.O. "The Force Unleashed".

Star Wars : The Force Unleashed

Une démo’ jouable de ce titre - fatalement (très ?) attendu par les fans de la "Guerre des Etoiles", heureux possesseurs de la petite dernière de Playstation - est dès maintenant disponible sur le Playstation@Store US/Canada (en version française). Premières impressions…

Star Wars : The Force Unleashed

Dark Vader & un bon paquet de personnages (assez bien numérisés) vus dans les longs-métrages hollywoodiens, les célèbres partitions instrumentales de John Williams, les bruitages et effets sonores qui ont fait la réputation d’une franchise cinématographique hors du commun,… Tous les ingrédients sont ici réunis pour que les mordus de la franchise se sentent (confortablement) en terrain connu.

Star Wars : The Force Unleashed

Dans la peau d’un jeune apprenti du "Seigneur noir", le craquant Dark Vader Himself, vous serez amené dans cette démo' à éliminer tout sur votre passage. Infiltrant, avec votes bottes d’acier, un vaisseau spatial, votre mission est d’éliminer un premier Jedi alors qu’une nouvelle confrontation fait rage entre les rebelles et les soldats impériaux. Armé de votre sabre laser & de la possibilité, fort agréable, de décharger votre force brute sur vos ennemis et de porter en lévitation ces derniers, vous serez amené ici à dégommer les gentils rebelles ainsi que les célèbres clones impériaux tout de blanc vêtus ! Ca va péter !

Star Wars : The Force Unleashed

Sans devoir passer par un apprentissage trop ardu, "Star Wars : The Force Unleashed" marquera incontestablement des points dans le cœur de tous les passionnés d’une saga immortelle. Ceux-ci seront ainsi sans doute plus cléments que d’autres qui pourraient reprocher à ce titre quelques petites lacunes, à la longue, agaçantes comme par exemple une jouabilité assez quelconque et un mode de jeu plutôt bourrin où il s’agit, tout simplement, de foncer dans le lard… Mais rappelons, une nouvelle fois, que quand on aime, on ne compte pas !

Star Wars : The Force Unleashed

Prolongeant efficacement les bonnes sensations ressenties sur des jeux comme la gamme "Star Wars : Rogue Leader", ce "Pouvoir de la Force" prolonge encore un peu plus le rêve "Guerre des Etoiles". Rien que pour ça, ce jeu vaut (au moins) le détour !

PREMIERES IMPRESSIONS : coeurcoeurcoeurcoeur2coeur2

18:20 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

05/09/2008

Le Monde de Narnia. Prince Caspian (PS3)


Prince Caspian

Proposée sur le Playstation@Store US (Canada/Amérique du Nord), la démo du nouveau jeu "Le Monde de Narnia. Prince Caspian" est disponible en téléchargement. Vous l’aurez deviné aisément ce titre est directement inspiré de la nouvelle aventure cinématographique du géant "Disney" qui est, elle-même, tirée du roman de l’auteur à succès C.S. Lewis. Etant une énième adaptation d’un gros Blockbuster hollywoodien, on pouvait, une nouvelle fois, craindre le pire en découvrant ce "Prince Caspian. The Game"… & ces craintes sont tout à fait fondées !

Prince Caspian

Développé par "Traveller’s Tales" - à qui l’on doit les nombreuses "exploits" des "Légo’s" sur console - & édité par "Dinsey Interactive Studios" (on reste dans la famille !), ce jeu apparaît rapidement comme une vulgaire copie de ce que "Electronic Arts", pour ne pas le citer, a fait de pire en jeux de plate-forme pour les consoles de la génération précédente… Et encore ! Nettement moins affriolant qu’un "Seigneur des Anneaux : Le retour du Roi", par exemple, bien qu’il emprunte plus d’une idée à ce titre, ce "Prince Caspian" devrait même décourager et lasser les fans du long-métrage.

Prince Caspian

La démo proposée sur Playstation@Store nous invite à commander Caspian (Ben Barnes) ou Peter (joué dans le film par William Moseley) qui reçoivent la mission de terrasser des Telmarins à la pelle. Bref, ce titre est à jeter dans la caisse, déjà bien remplie, des sous-jeux (tirés de films) qui sentent la naphtaline et qui affichent un souci certain à faire de l’argent facile… Indigne de la "Playstation 3", tout simplement !

Premières impressions : coeurcoeur2coeur2coeur2coeur2

Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur le film "Le Monde de Narnia. Prince Caspian"

17:58 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

21/08/2007

"LocoRoco", la démo gratuite !


Loco Roco

Une démonstration jouable et gratuite du délirant "Loco Roco" est disponible sur le site PSP Downloads. Dans, ce jeu très original, vous devez diriger des espèces de petites boules boulimiques uniquement à l’aide des touches "L" & "R" de votre console. Ces petites boules "magiques" peuvent s’assembler ou se diviser suivant l’aspect du terrain. "Loco Roco" offre à n’en pas douter un mode de jeu tout à fait novateur… Seul les joueurs adultes pourraient être rapidement lacés par l’ambiance "nu’nuche" de ce jeu. "Loco Roco" est destiné avant tout aux plus jeunes ou aux inconditionnels des jeux "basiques" !

Loco Roco

22:30 Écrit par TOM dans JEUX, PSP | Lien permanent | Commentaires (0) |