23/10/2009

Les Dinosaures attaquent sur PlayStation 3


Jurassic : The Hunted

Une équipe de scientifiques aborde le triangle des Bermudes avec sérénité… Et pourtant ! Durant une tempête, leur bateau est projeté inexplicablement dans le temps à l’époque où la Terre était le terrain de chasse privilégié des dinosaures !!! Attendu en ce début Novembre aux ‘States, "Jurassic : The Hunted" - également connu sous le nom de "Jurassic : Lost Island" - devrait d’ici quelques mois envahir le Vieux Continent… Ce FPS (comprenez jeu de tir à la première personne) est édité par Activision, une société passée maître dans cette variété de jeux vidéo grâce, tout particulièrement, à la saga "Call of Duty". Activision est également connu pour sa fructueuse franchise "Guitar Hero" mais aussi pour plusieurs adaptations mollassonnes de longs-métrages hollywoodiens !

Jurassic : The Hunted

Jurassic : The Hunted

D’emblée, vu son sujet (la chasse aux - mortellement - féroces dinosaures) et son cachet FPS, ce "Jurassic" s’inscrit inévitablement comme le petit frère semi-caché de "Turok", un autre jeu de tir - développé par Propaganda Games - mettant le joueur aux prises avec d’effrayants monstres préhistoriques qui se taperaient bien un petit sandwiche de chair humaine ! Evidemment, difficile de ne pas penser à la saga cinématographique "Jurassic Park" lors de l’évocation de ce nouveau jeu qui, espérons-le, débarquera prochainement en Europe…

Jurassic : The Hunted

La bande-annonce qui suit trahit notamment une forte influence du premier film "J.P." réalisé en 1993 par Steven Spielberg… On peut ainsi retrouver dans ce Teaser un Dilophosaure à collerette, qui est en fait une pure invention du film : le Dilophosaure, suivant l’avis des paléontologues, n’a jamais été pourvu d’un tel "système" et n’a jamais craché de venin pour paralyser ses proies ! Mais bon, ça donne du piment à la partie… Dinosaures : 1 – espèce humaine : 0 !

Jurassic : The Hunted

La bande-annonce...

18:46 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/10/2009

WHEELMAN : Vin DIESEL carbure toujours au diesel !


Wheelman

Milo Burik (Vin Diesel) sait conduire à plein régime n’importe quelle voiture. Ce don va lui permettre d’infiltrer la criminalité sévissant sous le soleil de Catalogne (Espagne). Travaillant pour une mystérieuse agence gouvernementale, Milo va être amené à véhiculer dans une course poursuite effrénée dans les rues de Barcelone une charmante jeune femme de mèche avec certains voyous locaux… Voilà rapidement tracé le synopsis de ce "Wheelman" et de sa démo gratuite proposée sur le PlayStation Nerwork

Wheelman

Pressenti pour être adapté sur grand écran, le titre de "Midway Games" est, avant tout, une nouvelle opportunité pour les fans de l’acteur Vin Diesel d’incarner leur idole campant, pour ne pas changer dans ce jeu d’action, un spécialiste de la conduite offensive. Décidemment il y a vraiment des rôles qui collent à la peau de certaines grandes stars hollywoodiennes ! La star de "Fast and Furious" s’affiche donc clairement dans ce "Wheelman" qui souffle le chaud et le froid. Ni foncièrement mauvais, ni novateur et éclairé, ce titre singe premièrement nettement trop l’éternelle saga "Grand Theft Auto" pour être véritablement crédible.

Wheelman

Deuxième point faible, on est principalement embarqué ici dans un titre orienté courses poursuites sans que l’aspect infiltration ou "contrats à remplir sur ses deux guiboles" ne soient franchement consistant ! Sans donc chambouler le paysage vidéo ludique, "Wheelman" reste un jeu d’action par moment agréablement explosif qui se voit ponctuer de quelques joutes intéressantes…

Wheelman

Pensons notamment aux manœuvres "coup de bélier" qui vous permettent d’envoyer dans le décor vos poursuivants (flics ou truands) & à l’option permettant d’effectuer des tirs précis et ciblés durant quelques secondes façon bullet time, durant lesquelles l’action défile au ralenti… On est, à ce niveau, pas loin des possibilités offertes par un jeu comme "Stranglehold" ou le tout nouveau "WET" ! A réserver aux inconditionnels de Vin qui, de surcroît, n’ont jamais été attirés par la franchise "GTA"… A l’inverse, ceux qui ont déjà goûté aux Hits de "Rockstar Games" feraient mieux de passer leur chemin !

Wheelman

Premières impressions :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_griscoeur_gris

Les bandes-annonces…



12:10 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/10/2009

Un Director’s Cut pour Resident Evil 5 ?


Resident Evil 5 : Alternative Edition

Souvenez-vous : après avoir déserté tout un temps Sony et sa PlayStation 2, Capcom a réservé une magnifique expérience à la Nintendo GameCube, dans le domaine du Survival Horror, avec "Resident Evil 4"… Ce même titre fut ensuite, en 2007, adapté à la Wii et à son système de jeu en Wiimote. Aujourd’hui, Capcom s’est réconcilié avec Sony et va retaper l'bis avec le Director’s Cut de "Resident Evil 5" baptisé "Alternative Edition"...

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Ce jeu s’articule autour du dernier Soft de Capcom. Les séquences du maintenant bien connu "Resident Evil 5" seront entièrement reprises et même agrémentées d’un nouvel épisode inédit. Cette nouvelle phase de jeu baptisée "Lost in Nightmares" portera sur l’infiltration des personnages Chris Redfield et Jill Valentine dans le Manoir Spencer pour tenter d’arrêter Albert Wesker.

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Prévu pour sortir dans le courant de l’année 2010 au Japon, croisons les doigts pour que ce jeu s’exporte bien en Occident !? Si oui, on ignore toujours si Capcom proposera bien, chez nous, un "Resident Evil 5" revu et corrigé sur disque ou, au contraire, le chapitre "Lost in Nightmares" en téléchargement additionnel à partir du PlayStation Store ? ...

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Si non, ce serait sacrément dommage d’autant plus que des rumeurs persistantes associent déjà ce nouveau titre à la "baguette magique" de la PS3. Il serait en effet possible de contrôler les personnages à l’aide du Motion Controller qui fera prochainement (en 2010) son apparition dans le commerce. Ca fait saliver, non ?

La bande-annonce...


► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "Resident Evil 5"
► Retrouvez les dernières infos sur le Motion Controller de Sony

16:09 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/10/2009

Sony : quand la PS3 est passée par la diète


PS3 Slim

Sortie le 11 novembre 2006 au Japon, la PS3 a multiplié les stratégies pour séduire les fidèles de Sony et pour attirer de nouveaux joueurs recherchant de nouvelles sensations fortes. Passant d’un disque dur de 60 Go à un de 40 (histoire de diminuer la "facture"), les premières PS3 ont ensuite gagné en puissance en s’équipant d’un disque de 80 Go… Une version spéciale a même été proposée, tout un temps, avec une capacité mémoire de 160 Go. Hormis cette bougeotte chronique musclant un produit considéré durant longtemps comme trop onéreux, les Gamers du monde entier ont pu goûter à la "bête" en vibrant sur des jeux comme "Assassin’s Creed", "Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots", "Uncharted : Drake’s Fortune", les sagas "MotorStorm" et "Resistance" & Cie., tout en profitant du lecteur Blu-Ray intégré, de l’alchimie intéressante (mais pas encore complètement développée) trouvée avec la PSP et de l’amélioration progressive du réseau PS Network.

Aujourd’hui, l’aventure continue "petit à petit" et même si la PS3 change de Look, l’esprit et les caractéristiques de base du modèle original demeurent. Depuis le 1er septembre, ce n’est plus un secret, la PS3 connaît une nouvelle jeunesse avec l’arrivée d’une version Slim (assez proche, dans l’idée, de la cure d’amaigrissement que la PSP a connu en son temps). Proposée à partir de 299 euros et disposant maintenant d’un disque dur de 120 Go (Que de bonnes nouvelles !), cette PS3 Slim est, esthétiquement, plus fine, plus légère mais aussi pourvue d’une coque nettement plus anodine et moins bien stylisée que la First PS3… Vous savez quand on est nostalgique !!!

Souhaitons donc longue vie à cette PS3 ‘nouvelle cuvée qui pourrait bien, dans quelques mois, recevoir un disque de 250 Go selon certaines rumeurs !?!

► Retrouvez les dernières infos sur la saga "MotorStorm"
► Retrouvez les dernières infos sur la saga "Assassin’s Creed"
► Retrouvez les dernières infos sur la saga "Uncharted"

12:03 Écrit par TOM dans CONSOLES, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

inFAMOUS : le nouveau G.T.A électrifiant !?


inFamous

Après une atroce explosion survenue en plein cœur d’une ville américaine, la panique s’installe auprès des survivants. Craignant la propagation d’une épidémie mortellement agressive, le gouvernement place les sinistrés en quarantaine à l’intérieur des débris encore fumant de la cité ! Dans cette faune peuplée d’individus espérant le retour au calme et d’autres avides de sang et de destructions, nous les appellerons les "Faucheurs", vous incarnez Cole, un mec ordinaire qui inexplicablement a reçu de bien curieux pouvoirs suite aux radiations de l’explosion… Capable de lancer des déflagrations électriques, de contrôler des éléments inertes, de grimper aux immeubles et de voltiger dans les aires, Cole va avoir du pain sur la planche s’il veut se faire accepter par la population mais surtout s’il veut mettre un terme au règne tyrannique des Faucheurs !

inFamous

Disponible sur le Playstation Network, une intéressante démo de ce "inFamous" vous permettra d’apprécier toutes les qualités mais aussi de constater les défauts de ce titre qui laisse pourtant un souvenir assez sympa (sans plus !). Premièrement, on pourrait reprocher à ce jeu son ambiance, certes correctement apocalyptique mais servie par une palette graphique aux prédominances grisâtres et foncièrement tristounette qui rappelle en quelque sorte la morosité de "Fallout 3".

inFamous

Si la jouabilité reste par moment approximative (Cf. les séquences lorsque Cole se prend pour l’"Homme araignée" et tente d’escalader des murs et d'autres plans verticaux), les commandes sont bien pensées et permettent au joueur d’exécuter de belles figures acrobatiques tout en interagissant avec l’environnement du jeu. Divertissant, il en faut peu pour se prendre au jeu mais il demeure toutefois un petit goût amer, une sensation (parfois écoeurante) de déjà-vu. La faute certainement (en partie) à un système de progression rappelant cruellement la franchise "G.T.A." ("Grand Theft Auto") : itinérant à l’intérieur de la ville, Cole suit son "GPS" et va de mission en mission - variée - pour "casser" du Faucheur… Il ne manque plus que le vol de voiture caractérisé et on se croirait presque en plein Liberty City… Les armes étant remplacées par des décharges électriques.

inFamous

Parlons-en justement de cette faculté qu’a notre ami Cole d’expédier des ondes et des grenades surpuissantes de ses propres mains… On n’est pas nécessairement très éloigné, sur ce point, des produits "LucasArts Entertainment" avec en tête de liste des jeux comme "Fracture" et surtout le récent "Star Wars : Le Pouvoir de la Force". Déçu pour le manque de personnalité de ce "inFamous", on peut l’être certainement ; mais, paradoxalement peut-être, le titre développé par "Sucker Punch" s’en sort finalement honorablement en se présentant donc comme un Patchwork assez bien foutu où vous avez une relative possibilité de découvrir les méandres d’une ville bouclée par le gouvernement et livrée aux pires sadiques (On nage en plein John Carpenter !).

inFamous

Endossant la panoplie d’un héros muni de pouvoirs (visuellement) grisant et explosivement électrique, vous aurez la possibilité de la jouer stratégique (en adoptant une approche proche de celle de Spider-Man) pour accomplir les missions qui vous sont imposées ou de foncer dans le lard au risque de trépasser plus vite que prévu. A vous de choisir… Que le jeu commence !

inFamous

MON AVIS :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_griscoeur_gris

► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "GTA IV"
► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "Star Wars : Le Pouvoir de la force"
► Rendez-vous sur C pour Cinéma, pour tout savoir sur les films "Spider-Man"

00:46 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/10/2009

La PSP Go marque-t-elle la fin de la PSP ?


La nouvelle PSP Go

La rentrée aura été très animée pour Sony qui s’est attelé à deux importantes missions : relooker sa fameuse PS3 et lancer, parallèlement à sa PSP, une nouvelle console portable baptisée PSP Go ! Encore plus Mini et donc encore plus portable, cette PSP Go est pleinement dans le coup avec son système d’écran coulissant rappelant notamment les cellulaires Samsung qui continuent de faire un tabac aujourd’hui chez les consommateurs de nouvelles technologies accessibles. Même si la "Go" ne s’inscrit pas, pour le moment, comme la remplaçante avérée de la PSP, il est difficile de résister à l’envie de comparer ces deux consoles portables de la même maison nippone.

40% plus fine et plus légère que la PSP, la "Go" doit toutefois sacrifier certains points pour véritablement jouer sur sa ligne jalousement serrée. Premièrement, l’écran de ce nouveau produit est plus petit que la PSP (on passe de 4.3 pouces à 3.8). Deuxièmement, l’utilisation des disques UMD, propulsés sur le devant de la scène médiatique avec l’intronisation de la PSP - il y a déjà maintenant quelques années ! -, n’a pas été reconduite. A l’époque, en 2004, Sony voulait faire coup double : proposer une console ludique exploitant le loisir au sens large du terme et, par la même occasion, révolutionner l’industrie des supports multimédia en inondant le marché d’UMD ou, si vous préférez, d’"Universal Media Disc"…

L’opération n’a finalement pas été réussie sur tous les tableaux. Si la PSP a fait la joie de nombreux Gamers à travers le monde, l’UMD, en tant que support de stockage miniaturisé, n’a jamais pu réitérer l’extraordinaire percée du DVD. Sony a peut-être (???) médité sur cet échec en n’équipant pas sa PSP Go d’un lecteur UMD ? … Cette décision pose toutefois deux questions : premièrement, comment peut-on jouer alors avec une PSP Go et, deuxièmement, y’a-t-il encore un avenir pour la PSP original ?

Propulsée par 16 Go de mémoire vive, la PSP Go dispose de surcroît d’un espace réservé aux cartes Memory Stick, permettant ainsi à la console d’étendre ses capacités de stockage. C’est bien vu mais nécessaire étant donné que Sony, avec cette PSP Go, mise essentiellement sur le téléchargement en ligne à partir du PS Network - ceci explique sans doute, en partie, les nombreuses améliorations (accès, disponibilité, interface) réalisées autour de cette plateforme de téléchargement ! -.

Une série de jeux, nouvelle génération, vont donc être directement disponible en téléchargement sur le "Network". Cette information répond partiellement à notre deuxième question : quel est l’avenir des "anciennes" PSP ? Le téléchargement de ces jeux (comme cela se faisait déjà avec les démos jouables) sera également possible à partir d’une console portable classique. Sony promet également, dans le même temps, de continuer à diffuser de nouveaux titres en UMD. La réalité d’aujourd’hui étant une nette diminution du prix de ces "minidisques", on peut espérer que la PSP "classique" a encore de beaux jours devant elle...

C’est un souhait que Sony ne doit pas perdre de vue à partir du moment où le remplacement pur et simple des PSP par des "Go" entraînerait la mise à la poubelle de cinq années de production de jeux et de films en UMD (Serait-ce une pensée illusoire ?) ! Reste que la nouvelle bête a un prix coquet : 250 euros contre 169 euros pour une PSP actuelle (munie, le plus souvent, d’accessoires complémentaires !)...

La nouvelle PSP Go

18:15 Écrit par TOM dans CONSOLES, NEWS, PSP - PSP Go | Lien permanent | Commentaires (0) |