25/08/2011

Uncharted : Drake’s Fortune adapté au cinéma !!!

Uncharted Drake's Fortune

Sorti en décembre 2007, le jeu vidéo "Uncharted : Drake’s Fortune" permit aux développeurs de Naughty Dog d’offrir à la Playstation 3 l’un de ses tous premiers grands titres d’aventure… Un périple pixellisé mêlant paysages exotiques, trésors clinquants & légendaires, cibles patibulaires, humour cabotin… Sans oublier, quelques belles hordes de zombies voraces et, de surcroît, nazis ! Fort de ce menu, un second volet a vu le jour en 2009 alors qu'un troisième opus est attendu pour novembre de cette année. Mais si j’évoque ici cette franchise ce n’est pas pour me lancer dans une critique de jeu… Non ! Plutôt pour relayer une nouvelle qui a déjà fait le tour des revues de presse américaines : "Drake’s Fortune" sera apparemment porté sur grand écran par les studios Columbia Pictures

Accédez à l’article en cliquant ici

15:03 Écrit par Thomas dans CINEMA, NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/03/2010

DANTE’s Inferno. Voyage au bout de l'ENFER

Dante's Inferno

Lorsque le nom de l’éditeur Electronic Arts est associé à l’adaptation d’un long-métrage hollywoodien en jeu vidéo, généralement, ça fait peur… Toutefois, "E.A." a toujours le chic de mettre en appétit les acheteurs potentiels, généralement en garantissant une bonne campagne promotionnelle. Avec le "tout nouveau - tout Gore" Dante’s Inferno développé par Visceral Games* (voila un nom qui en dit long sur le produit ! Très viscéral en effet ce "Dante" !), nos amis de chez E.A. ont apparemment (pour une fois !?) fait fonctionner leurs méninges pour nous offrir un titre sortant allégrement des sentiers battus. C’est, de prime abord, ce que l’on peut penser en visionnant l’ensemble des interviews des concepteurs et développeurs de ce jeu. Mais, à propos, sur quelle matière se base ce projet ?

Dante's Inferno

Ce dernier s’inspire, ni plus ni moins, de l’un des chefs d’œuvre de la littérature européenne du Moyen Age : La Divine Comédie de Dante Alighieri. Originaire de la ville de Florence, ce poète italien du XIVe siècle composa son récit épique entre 1307 et 1321. Dans celui-ci, en bon voyageur égaré dans la forêt obscure du péché, Dante trouve le chemin des Enfers. Guidé par le poète latin Virgile, notre héro - personnification de l’humanité toute entière - va parcourir, premièrement, les neuf cercles de l’Enfer avant d’accéder au Purgatoire, une montagne composé de neuf gradins. Après ce parcours rédempteur, Dante va finalement être conduit par Béatrice (son amour inspirateur et céleste) et par saint Bernard dans les neufs cieux symbolisant le Paradis. Voila donc pour la petite leçon d’histoire…

Dante's Inferno

S’inspirant ouvertement de la riche vision de l’œuvre de Dante ainsi que des nombreuses illustrations artistiques qui sont venues alimenter ce "mastodonte" de la littérature (pensons aux gravures de l’anglais William Blake ou encore à la "Porte de l’Enfer" sculptée en 1889 par Auguste Rodin - porte que l’on retrouve dans le jeu ! -), Visceral Games disposait bien d’une richesse visuelle et artistique de grande ampleur pour nous entraîner dans une aventure sanglante, lugubre et éprouvante. Justement, au niveau des décors, de l’ambiance générale ainsi de la noirceur des forces démoniaques, Dante’s Inferno rayonne ! Clairement, à l’entame de ce titre, le sol se dérobe sous nos pieds pour nous engloutir dans neuf cercles où règne l’horreur avec un grand « H ». C’est choquant, malsain, inquiétant et… C’est sans doute pour ça que les fans du genre céderont à la tentation d’acquérir ce produit qui pourtant n’est finalement pas bien extraordinaire !

Dante's Inferno

Après avoir massacré bon nombre d’innocents et avoir affronté et terrassé la Mort en personne durant la troisième Croisade en Terre Sainte, un chevalier de l’ordre des Templiers (encore eux !) rentre tranquillement à ses pénates dans l’espoir de retrouver et de combler sa promise, la belle Béatrice. Malheureusement, le chemin de croix de notre vaillant destrier, armé de la Faux de la Mort, ne fait que commencer. La promise de notre héro vient d’être crapuleusement assassinée ! Dans un souffle, l’âme de la jeune défunte est emportée dans les limbes. N’écoutant que son amour, le chevalier se précipite aux Portes des Enfers pour y affronter le cheptel le plus vil et démoniaque de toutes les salles bêtes qui pullulent dans le monde des ténèbres…

Dante's Inferno

Si à l’origine de son intrigue, Dante’s Inferno se la joue quelque peu Assassin’s Creed (des croisades, des templiers, des assassins et la douce Italie !), c’est bien sur les platebandes de la franchise God of War que le jeu d’E.A. marche. Loin pourtant de pouvoir concurrencer les Hits de Sony Computer Entertainment, ce Beat’Em All se résume à une succession de combats en arène où le mot d’ordre est simple : "massacrez-les tous". Entrecoupé de quelques séquences en 3D et en anime’ 2D (ce cocktail laisse planer, par moment, une impression de jeu réalisé à la va-comme-je-te-pousse) ainsi que de quelques rares scènes de "grimpettes" (évoluant sur un parcours affreusement dirigiste), Dante’s Inferno n’a peut-être finalement pas choisi les bonnes options en n’offrant aux joueurs qu’un simple défilé de combats en meute...

Dante's Inferno

C’est assez faiblard, surtout par les temps qui courent ! A ne surtout pas comparer à la prouesse des grands Hits de l’infiltration - comme l’incontournable Assassin’s Creed - ou aux aspirations salvatrices de certains titres comme Devil May Cry 4 ou Darksiders qui tentent, à l’inverse de "Dante", d’amplifier la portée ludique du genre Beat’Em All. Bref, les massacres à la chaîne peuvent être jouissifs mais dans un monde où ce genre de spectacles pullule, Dante’s Inferno apparaît davantage comme un ersatz plutôt faiblard de "God of War"… Inutile de préciser qu’avec l’arrivée du troisième chapitre de cette dernière franchise, le jeu d’Electronic Arts devrait rapidement se retrouver plonger dans les limbes de l’oubli. Dommage quand même pour un projet si prometteur et alléchant.

Dante's Inferno

Alors, à qui s’adresse ce jeu ? Certainement aux boulimiques des Beat’Em All toujours à rassasier, peut-être aux novices qui s’offriraient bien un charmant petit trip vachement morbide, ou, éventuellement, aux ultra-masochistes. Un conseil quand même : attendez deux ou trois mois pour que le prix de ce titre mincisse avant de découvrir son ambiance si… "Attachante" (comme du sang séché sur une lame oxydée).

PREMIERES IMPRESSIONS :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_demicoeur_griscoeur_gris

*Visceral Games n’est autre que la nouvelle appelation du studio Electronic Arts Redwood Shores qui est à l’origine de la conception de jeux comme le "Parrain 2" et le plébiscité "Dead Space".

VIDEO

16:35 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/10/2009

WHEELMAN : Vin DIESEL carbure toujours au diesel !


Wheelman

Milo Burik (Vin Diesel) sait conduire à plein régime n’importe quelle voiture. Ce don va lui permettre d’infiltrer la criminalité sévissant sous le soleil de Catalogne (Espagne). Travaillant pour une mystérieuse agence gouvernementale, Milo va être amené à véhiculer dans une course poursuite effrénée dans les rues de Barcelone une charmante jeune femme de mèche avec certains voyous locaux… Voilà rapidement tracé le synopsis de ce "Wheelman" et de sa démo gratuite proposée sur le PlayStation Nerwork

Wheelman

Pressenti pour être adapté sur grand écran, le titre de "Midway Games" est, avant tout, une nouvelle opportunité pour les fans de l’acteur Vin Diesel d’incarner leur idole campant, pour ne pas changer dans ce jeu d’action, un spécialiste de la conduite offensive. Décidemment il y a vraiment des rôles qui collent à la peau de certaines grandes stars hollywoodiennes ! La star de "Fast and Furious" s’affiche donc clairement dans ce "Wheelman" qui souffle le chaud et le froid. Ni foncièrement mauvais, ni novateur et éclairé, ce titre singe premièrement nettement trop l’éternelle saga "Grand Theft Auto" pour être véritablement crédible.

Wheelman

Deuxième point faible, on est principalement embarqué ici dans un titre orienté courses poursuites sans que l’aspect infiltration ou "contrats à remplir sur ses deux guiboles" ne soient franchement consistant ! Sans donc chambouler le paysage vidéo ludique, "Wheelman" reste un jeu d’action par moment agréablement explosif qui se voit ponctuer de quelques joutes intéressantes…

Wheelman

Pensons notamment aux manœuvres "coup de bélier" qui vous permettent d’envoyer dans le décor vos poursuivants (flics ou truands) & à l’option permettant d’effectuer des tirs précis et ciblés durant quelques secondes façon bullet time, durant lesquelles l’action défile au ralenti… On est, à ce niveau, pas loin des possibilités offertes par un jeu comme "Stranglehold" ou le tout nouveau "WET" ! A réserver aux inconditionnels de Vin qui, de surcroît, n’ont jamais été attirés par la franchise "GTA"… A l’inverse, ceux qui ont déjà goûté aux Hits de "Rockstar Games" feraient mieux de passer leur chemin !

Wheelman

Premières impressions :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_griscoeur_gris

Les bandes-annonces…



12:10 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/10/2009

Un Director’s Cut pour Resident Evil 5 ?


Resident Evil 5 : Alternative Edition

Souvenez-vous : après avoir déserté tout un temps Sony et sa PlayStation 2, Capcom a réservé une magnifique expérience à la Nintendo GameCube, dans le domaine du Survival Horror, avec "Resident Evil 4"… Ce même titre fut ensuite, en 2007, adapté à la Wii et à son système de jeu en Wiimote. Aujourd’hui, Capcom s’est réconcilié avec Sony et va retaper l'bis avec le Director’s Cut de "Resident Evil 5" baptisé "Alternative Edition"...

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Ce jeu s’articule autour du dernier Soft de Capcom. Les séquences du maintenant bien connu "Resident Evil 5" seront entièrement reprises et même agrémentées d’un nouvel épisode inédit. Cette nouvelle phase de jeu baptisée "Lost in Nightmares" portera sur l’infiltration des personnages Chris Redfield et Jill Valentine dans le Manoir Spencer pour tenter d’arrêter Albert Wesker.

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Prévu pour sortir dans le courant de l’année 2010 au Japon, croisons les doigts pour que ce jeu s’exporte bien en Occident !? Si oui, on ignore toujours si Capcom proposera bien, chez nous, un "Resident Evil 5" revu et corrigé sur disque ou, au contraire, le chapitre "Lost in Nightmares" en téléchargement additionnel à partir du PlayStation Store ? ...

Resident Evil 5 : Alternative Edition

Si non, ce serait sacrément dommage d’autant plus que des rumeurs persistantes associent déjà ce nouveau titre à la "baguette magique" de la PS3. Il serait en effet possible de contrôler les personnages à l’aide du Motion Controller qui fera prochainement (en 2010) son apparition dans le commerce. Ca fait saliver, non ?

La bande-annonce...


► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "Resident Evil 5"
► Retrouvez les dernières infos sur le Motion Controller de Sony

16:09 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/10/2009

Sony : quand la PS3 est passée par la diète


PS3 Slim

Sortie le 11 novembre 2006 au Japon, la PS3 a multiplié les stratégies pour séduire les fidèles de Sony et pour attirer de nouveaux joueurs recherchant de nouvelles sensations fortes. Passant d’un disque dur de 60 Go à un de 40 (histoire de diminuer la "facture"), les premières PS3 ont ensuite gagné en puissance en s’équipant d’un disque de 80 Go… Une version spéciale a même été proposée, tout un temps, avec une capacité mémoire de 160 Go. Hormis cette bougeotte chronique musclant un produit considéré durant longtemps comme trop onéreux, les Gamers du monde entier ont pu goûter à la "bête" en vibrant sur des jeux comme "Assassin’s Creed", "Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots", "Uncharted : Drake’s Fortune", les sagas "MotorStorm" et "Resistance" & Cie., tout en profitant du lecteur Blu-Ray intégré, de l’alchimie intéressante (mais pas encore complètement développée) trouvée avec la PSP et de l’amélioration progressive du réseau PS Network.

Aujourd’hui, l’aventure continue "petit à petit" et même si la PS3 change de Look, l’esprit et les caractéristiques de base du modèle original demeurent. Depuis le 1er septembre, ce n’est plus un secret, la PS3 connaît une nouvelle jeunesse avec l’arrivée d’une version Slim (assez proche, dans l’idée, de la cure d’amaigrissement que la PSP a connu en son temps). Proposée à partir de 299 euros et disposant maintenant d’un disque dur de 120 Go (Que de bonnes nouvelles !), cette PS3 Slim est, esthétiquement, plus fine, plus légère mais aussi pourvue d’une coque nettement plus anodine et moins bien stylisée que la First PS3… Vous savez quand on est nostalgique !!!

Souhaitons donc longue vie à cette PS3 ‘nouvelle cuvée qui pourrait bien, dans quelques mois, recevoir un disque de 250 Go selon certaines rumeurs !?!

► Retrouvez les dernières infos sur la saga "MotorStorm"
► Retrouvez les dernières infos sur la saga "Assassin’s Creed"
► Retrouvez les dernières infos sur la saga "Uncharted"

12:03 Écrit par TOM dans CONSOLES, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

inFAMOUS : le nouveau G.T.A électrifiant !?


inFamous

Après une atroce explosion survenue en plein cœur d’une ville américaine, la panique s’installe auprès des survivants. Craignant la propagation d’une épidémie mortellement agressive, le gouvernement place les sinistrés en quarantaine à l’intérieur des débris encore fumant de la cité ! Dans cette faune peuplée d’individus espérant le retour au calme et d’autres avides de sang et de destructions, nous les appellerons les "Faucheurs", vous incarnez Cole, un mec ordinaire qui inexplicablement a reçu de bien curieux pouvoirs suite aux radiations de l’explosion… Capable de lancer des déflagrations électriques, de contrôler des éléments inertes, de grimper aux immeubles et de voltiger dans les aires, Cole va avoir du pain sur la planche s’il veut se faire accepter par la population mais surtout s’il veut mettre un terme au règne tyrannique des Faucheurs !

inFamous

Disponible sur le Playstation Network, une intéressante démo de ce "inFamous" vous permettra d’apprécier toutes les qualités mais aussi de constater les défauts de ce titre qui laisse pourtant un souvenir assez sympa (sans plus !). Premièrement, on pourrait reprocher à ce jeu son ambiance, certes correctement apocalyptique mais servie par une palette graphique aux prédominances grisâtres et foncièrement tristounette qui rappelle en quelque sorte la morosité de "Fallout 3".

inFamous

Si la jouabilité reste par moment approximative (Cf. les séquences lorsque Cole se prend pour l’"Homme araignée" et tente d’escalader des murs et d'autres plans verticaux), les commandes sont bien pensées et permettent au joueur d’exécuter de belles figures acrobatiques tout en interagissant avec l’environnement du jeu. Divertissant, il en faut peu pour se prendre au jeu mais il demeure toutefois un petit goût amer, une sensation (parfois écoeurante) de déjà-vu. La faute certainement (en partie) à un système de progression rappelant cruellement la franchise "G.T.A." ("Grand Theft Auto") : itinérant à l’intérieur de la ville, Cole suit son "GPS" et va de mission en mission - variée - pour "casser" du Faucheur… Il ne manque plus que le vol de voiture caractérisé et on se croirait presque en plein Liberty City… Les armes étant remplacées par des décharges électriques.

inFamous

Parlons-en justement de cette faculté qu’a notre ami Cole d’expédier des ondes et des grenades surpuissantes de ses propres mains… On n’est pas nécessairement très éloigné, sur ce point, des produits "LucasArts Entertainment" avec en tête de liste des jeux comme "Fracture" et surtout le récent "Star Wars : Le Pouvoir de la Force". Déçu pour le manque de personnalité de ce "inFamous", on peut l’être certainement ; mais, paradoxalement peut-être, le titre développé par "Sucker Punch" s’en sort finalement honorablement en se présentant donc comme un Patchwork assez bien foutu où vous avez une relative possibilité de découvrir les méandres d’une ville bouclée par le gouvernement et livrée aux pires sadiques (On nage en plein John Carpenter !).

inFamous

Endossant la panoplie d’un héros muni de pouvoirs (visuellement) grisant et explosivement électrique, vous aurez la possibilité de la jouer stratégique (en adoptant une approche proche de celle de Spider-Man) pour accomplir les missions qui vous sont imposées ou de foncer dans le lard au risque de trépasser plus vite que prévu. A vous de choisir… Que le jeu commence !

inFamous

MON AVIS :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_griscoeur_gris

► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "GTA IV"
► Retrouvez les dernières infos sur le jeu "Star Wars : Le Pouvoir de la force"
► Rendez-vous sur C pour Cinéma, pour tout savoir sur les films "Spider-Man"

00:46 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/08/2009

Assassin's Creed 2 se dévoile...


Assassin's Creed 2

C’est en incarnant l’assassin encapuchonné Ezio Auditore Da Firenze, que les joueurs pourront évoluer dans le tout nouveau "Assassin’s Creed 2", attendu sur Xbox 360, PlayStation 3 et PC pour le 20 novembre de cette année. Au menu de ce nouveau jeu mariant enquête, assassinas et, bien entendu, infiltration, on devrait retrouver les éléments clés qui ont fait le succès du premier jeu développé par la branche canadienne d’"Ubisoft", une nouvelle fois sollicitée pour ce prochain titre.

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2

Rien de bien dépaysant donc dans le fonds mais toutefois quelques belles progressions d’ensemble qui devraient tenir en haleine les fans de la première heure et courtiser de nouveaux aventuriers en herbe. Parmi les gros changements par rapport au premier opus qui nous plongeait, souvenez-vous, au temps des croisades médiévales, on notera, tout d’abord, que notre assassin évoluera cette fois en pleine Renaissance italienne. Sillonnant de magnifiques villes modernes comme Florence et Venise (entre autres), Ezio, par rapport au précédent guerrier historique Altaïr, aura la faculté de nager dans l’eau mais aussi de voltiger dans les airs (Oui, fatalement, avec les inventions de Léonard de Vinci, c’est tout de suite plus facile !)…

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2

De la bouche même des concepteurs, les phases de combats (parfois trop rébarbatives dans "Assassin’s Creed", premier du nom) ont été améliorées ; il sera ainsi, par exemple, possible de désarmer un assaillant et d’utiliser son arme. A ce titre d’ailleurs, "Assassin’s Creed 2" devrait faire la part belle à un charmant petit arsenal, composé d’une trentaine d’armes, associé à quelques petites inventions pimentant la partie comme des grenades fumigènes pour mieux disparaître dans la nature, à la manière d’un Batman ! On attend avec impatience de goûter à cette nouvelle aventure dépaysante (certainement !), révolutionnaire (peut-être ?!)…

Assassin's Creed 2
Assassin's Creed 2


► Retrouvez "Assassin's Creed 2" sur PsPower…
► Retrouvez "Assassin's Creed" sur PsPower…

10:00 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/08/2009

BATMAN débarque sur Playstation 3


Batman : Arkham Asylum

Attendu pour la fin du mois d’Août, le nouveau jeu vidéo consacré au super héros emblématique de "DC Comics" paraît des plus prometteurs. Premièrement, il faut le signaler, ce "Batman : Arkham Asylum" - prévu sur Playstation 3, Xbox 360 et PC - n’est pas une simple et mièvre adaptation des dernières aventures cinématographiques du "Chevalier noir". Voilà déjà une bonne nouvelle pour les Gamers floués par la dernière adaptation en date : le jeu défouloir et (nettement trop) bourin "X-Men Origins : Wolverine" de chez "Activision" !

Batman : Arkham Asylum

Développé par "Rocksteady Studios" et édité par "Eidos Interactive" ("Tomb Raider", "Hitman"), cet "Arkham Asylum" a ainsi eu le loisir de développer une intrigue totalement inédite (par rapport aux productions cinématographiques) qui permettra aux joueurs d’évoluer dans le terrible et effrayant hôpital psychiatrique, doublé d’une prison de haute sécurité, dans lequel Batman, le justicier masqué créé par Bob Kane et Bill Finger, a la fâcheuse habitude d’incarcérer ses ennemis. Si ce nouveau jeu, à la différence de l’honnête "Batman Begins. The Game" de 2005, n’est pas tiré d'un film, il peut toutefois être subtilement rattaché au synopsis général de "The Dark Knight", long-métrage réalisé par Christopher Nolan.

Batman : Arkham Asylum

En effet, "Arkham Asylum" commence, d’une certaine façon, là où nous avions quitté notre justicier sur grand écran ; justicier interprété par l’acteur Christian Bale. Souvenez-vous : dans le dernier film en date, Batman avait mis un terme aux agissements du Joker (campé par le regretté Heath Ledger). Le prochain titre d’"Eidos" nous convie à suivre l’une des suites potentielles à cette aventure. En effet, accompagnant le terrible Joker à Arkham, Batman est victime d’un guets-apens : il se retrouve enfermé dans cette prison en compagnie d’une armada de supers vilains et de leurs sbires aussi brutaux que mortellement dangereux. Inutile de vous préciser que notre héros devra jouer l’infiltration et la ruse s’il veut éliminer ces menaces et sortir indemne d’Arkham.

Batman : Arkham Asylum

► Rendez-vous sur C pour Cinéma, le blog des fans de cinéma, pour tout savoir sur le film "Batman. The Dark Knight"…
► Rendez-vous sur C pour Cinéma, le blog des fans de cinéma, pour tout savoir sur le film "Hitman"…
► La saga "Tomb Raider", c’est sur PsPower…

18:11 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

13/06/2008

FOLKLORE, la magie au bout des doigts


Même s’il souffre de quelques lacunes, notamment une répétitivité excessive de l’action, "Folklore" reste sans doute l’une des premières belles surprises parmi les jeux de "lancement" de la "console salon" de PlayStation. Avec son histoire bien ficelée, sa galerie de monstres et de créatures fantastiques des plus alléchantes & sa bande son enivrante, ce Hit développé par "Game Republic" réalise un intéressant cocktail entre Jeu de rôles traditionnels à la "Tales of Symphonia", par exemple, et les purs Games de plate-forme.

Visuellement alléchant, "Folklore" vous invite à camper deux personnages différents qui évolueront, selon leurs spécificités, dans une aventure des plus étranges et pétillantes. Que vous optiez pour un journaliste spécialiste de l’occulte (Keats) ou pour une charmante damoiselle (Ellen) recherchant sa mère disparue, "Folklore" vous emmènera à travers le Monde des Morts peuplés des créatures les plus merveilleuses mais aussi les plus diaboliques.

N’hésitez pas à affronter le maximum d’ennemis et à capturer leurs pouvoirs. Ceux-ci vous permettront de progresser à travers plusieurs "labyrinthes" tous gardés, une fois n’est pas coutume, par de vilains Big Boss !

Utilisant assez bien les fonctionnalités de la manette de la PS3, notamment la fonction "détection des mouvements", "Folklore" soufre toutefois, comme signalé ci-dessus, d’un certain manque de renouvellement. Le principe, finalement, assez simpliste du jeu consiste à se bagarrer, se bagarrer et encore se bagarrer avec des adversaires toujours plus coriaces en répétant, bien souvent, les mêmes mouvements.

Si ce procédé se révèle assez lassant, les missions d’investigation que vous devez mener dans le monde réel restent assez simplistes. Cet aspect du jeu aurait pu être traité plus en profondeur ! Bon, maintenant, pour 40 euros (suite à une diminution du prix bienvenue), il serait peut-être dommage de ne pas goûter à l’ambiance enivrante et incomparable de ce jeu très soigné…

MON AVIS :

coeurcoeurcoeurcoeur_12coeur2

10:15 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

21/08/2007

Grand Theft Auto : Vice City Stories

ME0000724688_2

Après le hautement jouissif "Grand Theft Auto : Liberty City Stories" (2005), un nouvel épisode de "GTA" (intitulé "Vice City Stories") sera bientôt disponible sur la console portable de Sony. Par rapport au jeu précédent, "Vice City Stories" offrira davantage de possibilités. Le personnage central de l’histoire sera en effet capable de nager et de piloter des jet-skis ainsi que des hélicoptères. On peut déjà se frotter les mains en pensant aux nouvelles missions "aquatiques" et aériennes qui faisaient défaut dans "Liberty City Stories".

ME0000719065_2ME0000719064_2

"GTA Vice City Stories" devrait sortir en France le 3 novembre 2006.

ME0000734671_2

ME0000734672_2

21:29 Écrit par TOM dans JEUX, PSP | Lien permanent | Commentaires (0) |