09/08/2009

RESIDENT EVIL 5 en démonstration...


Resident Evil 5

Disponible sur le "Store Canada/USA" (et européen) de "Playstation Network", j’ai pu essayer la démo de l’un des titres ludiques les plus attendus de cette année. Je veux bien sûr parler du dernier gros bébé de "Capcom" : "Resident Evil 5", connu également sous le nom de "Biohazard 5". Comme déjà présenté sur "PSPower", cette version téléchargeable gratuitement de "Resident Evil 5" (et présentant deux phases du jeu) fait la part belle à une coopération assez intéressante (faute d’être tout à fait alléchante) entre deux ardents défenseurs de la race humaine non-affectée par les virus made in "Umbrella Corporation" : Chris Redfield (déjà connu dans la franchise) et Sheva Alomar, une nouvelle venue aussi charmante que redoutable - avec une arme entre les mains - !

Resident Evil 5

Outre ce nouveau "mode coopération" qui permet également à deux joueurs de s’entraider et de dégommer des zombies simultanément (Ouuuuh làààà ! La classe !) & un graphisme encore affiné et magnifié par rapport aux précédents épisodes (C’est naturel, on est ici sur console Next Gen’ quand même !), cette première prise en main me laisse toutefois sur ma fiaim… Pourquoi ? Et bien, en jouant à "R.E. 5", on se prend, inconsciemment, à penser au fameux et époustouflant "Resident Evil 4" qui a véritablement ressuscité (Dans le cadre d’un jeu consacré aux morts-vivants y’a-t-il un terme plus adéquat ?) la franchise. Et là, on se dit : finalement ce nouvel opus n’évolue pas énormément par rapport à cette petite perle frappé du chiffre "4".

Resident Evil 5

Pire encore, la position rigide des personnages en mode tir et leur incapacité chronique à se déplacer avec vivacité lorsque vous êtes cernés par des fous furieux assoiffés de sang, sont enclins à gentiment agacer le joueur ! Bref, ce "Resident Evil 5" est sans doute plus à considérer comme un bon prolongement du précédent volet plutôt que comme une véritable évolution chatoyante d’une saga qui convertit toujours, chaque jour, de nouveaux fidèles. Les petites nouveautés proposées (tout particulièrement cette progression en tandem) font-elles vraiment oublier ce sentiment de redite par rapport au précédent "R.E." ? Voilà sans doute la question centrale du débat ! A vous de voir…

Resident Evil 5

Les novices qui essayeraient bien de rentrer dans le lard (des zombies) avec ce nouveau jeu ne devraient pas être trop déçus du voyage. Mais pour les fans de la première heure, là, le débat reste ouvert… Et si au lieu de dépenser 70 euros pour ce nouveau titre, certains se rabattaient sur le superbe "Metal Gear Solid 4" disponible en "Platinum" (et donc à 30 euros) !?!

Resident Evil 5

Premières impressions :

coeur_rougecoeur_rougecoeur_rougecoeur_demicoeur_gris

17:11 Écrit par TOM dans JEUX, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/03/2008

RESIDENT EVIL 5 !!!


"X-Box" et "Playstation" fêteront prochainement le retour du célèbre Survival Horror de "Capcom", j’ai nommé le mythique "Resident Evil", dans un cinquième épisode tout nouveau, tout beau (?). N’évoquons pas ici la polémique tournant autour des premières Previews mais intéressons-nous au jeu à proprement parler…

Au niveau du Gameplay, ce cinquième opus découlera directement du fameux "Resident Evil 4", à savoir : la visée vue épaule sera une nouvelle fois utilisée pour vous permettre de dégommer des zombies dans le confort le plus optimal. Vous aurez la charge de conduire le personnage Chris Redfield, vu notamment dans "Resident Evil : Code Veronica", à bon port. Ce dernier, chassant toujours les malversations d’"Umbrella Corporation", travaille désormais pour une mystérieuse agence baptisée "B.S.A.A."

Alors ? "Resident Evil 4" & "5", même combat ? Oui et non, si les concepteurs de ce nouvel épisode ont repris les acquis non négligeables du précédent volet, "Resident Evil 5" propose un tout nouvel environnement qui nous change incontestablement du ciel morne et maussade de villages reculés d’Europe ! Direction donc l’Afrique...

D’après les premières images du jeu, les concepteurs semblent s’être largement inspirés du film apocalyptique de Ridley Scott : "La Chute du Faucon noir". Apparemment en pleine guerre civile et sous une chaleur accablante (ça c’est sûr), vous devrez notamment prospecter un village contaminé. Elément important : la lumière rasante et la chaleur devraient être des paramètres importants dans le jeu. En effet, votre personnage exposé trop longuement au soleil verra ses forces s’amoindrir, il devra alors s’abriter dans l’ombre mais attention, des zombies sont susceptibles de surgir jusque dans les moindres recoins !

Une BANDE-ANNONCE pour la route…

17:30 Écrit par TOM dans JEUX, NEWS, PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) |